Suivre

Petite information : nous venons de réhausser légèrement le nombre de requêtes autorisées sur notre service Nitter, pour limiter les faux positifs.

Veuillez cependant ne pas récupérer les flux RSS plus d'une fois par minute (limite à 100 par heure).

Si vous utilisez *massivement* Nitter, vous pouvez changer aléatoirement d'instance, de manière transparente, à l'aide de l'extension Privacy Redirect:
github.com/SimonBrazell/privac

Merci !

· · Web · 1 · 6 · 7

Voilà les dernières statistiques de notre instance Nitter :
stats.42l.fr/reports/weekly/20

Notre instance encaisse un trafic moyen de 700 000 requêtes par jour, en provenance de 7 500 utilisateur·ices uniques.
Cela représente près de 200 Go de trafic hebdomadaire.

Pour rappel, notre instance Nitter est limitée à 200 Mo de RAM et ça marche plutôt bien, donc n'hésitez pas à héberger votre propre instance si vous en avez les moyens 🙂

Afficher le fil de discussion

@42l

Quel sont les conséquences sur la confidentialité d'avoir sa propre instance plutôt que d'utiliser la vôtre par exemple ?

Et entre nitter et birdsite ?

@Iutech Il est vrai que sur une instance locale, l'IP de votre serveur personnel pourra être collectée par Twitter.
Cela dit, le pistage de Twitter ne se limite pas à l'IP, Twitter s'intéresse également à votre interaction avec les tweets (lorsque l'on passe sa souris sur un profil, un tweet, une image...), aux cookies, au type de navigateur utilisé, au compte Twitter connecté... etc. Une instance Nitter hébergée en local ne transmet pas ces informations à Twitter.
(1/2)

@Iutech
Pour la question de la collecte de l'IP, on retombe sur le même problème que les résolveurs DNS hébergés localement. Le meilleur moyen de s'en protéger (à mon humble avis) est de partager le service avec d'autres personnes (amis, famille) de façon à dissimuler vos propres requêtes dans le lot, limitant ainsi les capacités de profilage de Twitter.

Mais cela implique de donner l'IP du serveur à d'autres personnes.
(2/2)
~ Neil

@42l

Explication claire et limpide, merci.
Et avec une instance birdsite ?
(je parle du logiciel permettant de s'abonner sur mastodon à un compte twitter, d'ailleurs vous en avez une ?)

@Iutech Je ne connais pas ce logiciel, je ne saurais pas te répondre 😕
~Neil

@42l

github.com/NicolasConstant/Bir

Assez intéressant dans le principe...
Mieux que Nitter pour un usage courant, mais avec l'inconvénient qu'il ne peut faire l'objet d'une redirection automatique.

C'est le dev de
@sengi_app qui le développe, si j'ai bien pigé.

@Iutech
BirdsiteLive utilise directement l'API de Twitter (donc avec enregistrement d'une clé etc), donc Twitter va connaitre un peu plus d'info sur l'hébergeur. Mais ça reste beaucoup moins que via Twitter directement et surtout si une instance est publique ou semi publique ça mélange tout les utilisateurs (le quota d'appels utilisé est celui de l'API, pas celui des utilisateurs s'ils étaient authentifiés).
@42l

@42l@framapiaf.org Wahou, effectivement c'est super optimisé votre installation ! Vous avez une limitation de ressources niveau CPU aussi ?

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !