Balles tragiques à contrôler

À première vue, Laurent fait plutôt gros bras, limite bourrin. Mais le «baqueux», passé par l’armée avant d’entrer dans la police, se veut très rigoureux sur la sécurité des armes à feu. «Je supporte pas les trous du cul qui jouent avec leur pétard», s’emporte le flic au parler fleuri. «Dès que je vois un couillon qui fait le con avec son arme, je lui dis: “Une arme, on joue pas avec.” Si tu la touches pas, elle fait rien.»

lesjours.fr/obsessions/arme-de

@lesjoursfr j'ai jamais vu la une mais je sais. Tout le monde n'a pas la chance d'avoir des parents gauchistes :)

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !