Débat avec @laurencedecock1 , Claire Guéville, Philippe Watrelot.
Comment reconstruire l'école après Blanquer ?

Ah ah question redoutable.

Filotte voulait absolument y aller.

"Je ne dramatise pas, l'école publique va mal, elle est proche de la ruine. De nombreux enseignants vont mal. Ils savent qu'ils vont faire mal leur travail et préfèrent partir de l'institution. Ils sont remplacés par des precaires, caporalisables."

Afficher le fil de discussion
Suivre

"Pour rajouter à la critique du seul gvt, nous à gauche, nous devons aussi nous réengager pour l'école publique. Nous, dont les enfants vont biens, ont la responsabilité de soutenir l'école publique.
Nous ne pouvons pas participer à la neo-libéralisation de l'école, notamment en retirant nos enfants (qui vont biens) de l'école de secteur. On participe alors à faciliter la ruine."

" la pédagogie n'est pas qu'une technique, on ne peut pas l'appliquer avec un kit...
La pédagogie a une part créative. Elle est politique.
Blanquer donne des directives en terme de contenu mais aussi de technique ( de lecture par exemple ) qui vient de procédures de lobbying de l'applicationniste des sciences cognitives"

Afficher le fil de discussion

" réaffirmer qq principes de base
- repolitisation de l'école
- tout le monde a le droit à l'éducation ( qq soit l'orientation)
- La réussite scolaire nest pas forcément synonyme de vouloir entrée dans le monde des dominants
- l'école doit contribuer aux partages des richesses
- école doit être repenser avec la boussole des enfants des classes populaires "

Afficher le fil de discussion

Arrêter d'être dans le contre et proposer autre chose. qu'est ce que vous mettre à la place ?
Communisme est le nom de ça.

Afficher le fil de discussion

Le lieux de notre puissance c'est notre boulot.
Tant que nous ferons du boulot auquel nous n'adhérons pas. Nous serons dominés.

Il faut remettre la démocratie dans la production, le travail et les entreprises

Reprenons en main, notre travail.

" on va pas continuer à produire des avions, il faut arrêter d'être con"

"Le lieu central de la lutte de classe : nous sommes déterminés à ne plus produire que selon nos convictions"

Afficher le fil de discussion

Comment construire le rapport de force.

Commencer par arrêter le déni, je parle des penseurs suivis de près par les artistes qui pleurnichent sur la nature en danger et qui dénoncent pas la cause principale de cette destruction qui est le capitalisme.

"Malheur à l'homme seul" Maïakovski

Afficher le fil de discussion

Sur la sécurité

Salaire à vie. Friot.

Lordon reprend la proposition mais fait une proposition de variation nominale.
Le salaire n'est pas un bon terme. Il amène la confusion et la controverse.

Lordon propose de rajouter un prédicat. Il y a une forme capitaliste du salaire. Lordon propose de préciser que le salaire que l'on veut est un salaire communiste.

Ah ?! Qu'est ce donc ?

Afficher le fil de discussion

Le salaire dissocie le revenu de la valeur attribuée à notre production, notre activité productive.

C'est un attribu de la personne, conquis de la CGT.
Friot explique le "salaire" dans la fonction publique.
C'est intéressant mais j'arrive pas à tout réécrire. ...

Afficher le fil de discussion

Salaire à vie... Droit de la personne différent d'une continuité des ressources liée à l'activité de la personne.

(Pas sure de bien comprendre. Pourtant c'est pas la première fois que je me coltine ses explications )

Afficher le fil de discussion

Les métiers les plus importants sont les plus mal payés.

On pourrait augmenter les salaires en augmentant la possibilité de dépenser auprès de professionnels conventionnés ( comme la sécu )

Il appelle ça la monnaie marquée

( je suis quand même une quiche en économie )

Afficher le fil de discussion

Bon Friot à un plan pour lutter contre les marges de l'agro-business

Il propose une hausse de salaire en monnaie marquée que l'on pourrait dépenser qu'auprès de producteurs communistes.
(Abolition de la propriété lucrative et production organisée en dehors de son organisation actuelle capitaliste et libérale.)

C'est simple. Basique.

Afficher le fil de discussion

Lordon.
Dans une perspective révolutionnaire, il s'agit de méditer sur les expériences révolutionnaires passées.

Il développe sur l'état ( c'est interressant. J'y reviendrais plus tard )

Afficher le fil de discussion

Ah mais Lordon explique bien.
( il est moins compréhensible habituellement, non ?)

Afficher le fil de discussion
Déplier

@Clailou
Salut la fille,
le problème, c'est qu'a chaque fois qu'on fait appel aux bonnes volontés, on en profite pour raboter par l'autre coté. on le voit a chaque élection, des promesses avant, mais moins après. et c'est valable pour tous les secteurs, pas que l'ens. en ce moment, faut plutôt dépendre de l’intérieur....

@Clailou
merci pour ces retours,
cela m'a donner envie d'y être aussi, une pointe de nostalgie

@Clailou mettre les déchets en orbite c'est pas une solutio' viable on a déjà dit

Déplier

@Clailou
C'est une légende "Lordon-on-comprends-rien-gna-gnagna"
En vrai c'est pas lui qui est compliqué, c'est la matière qu'il choisit d'expliquer qui est complexe et si on refuse de prendre les gens pour des cons il faut se coltiner la complexité.
Franchement Piketty par exemple, c'est pas plus simple à lire hein...

@Clailou grand principe qui se heurte souvent à la réalité du terrain...

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !