Un principe issu des arts martiaux : , ou l'esprit du débutant. J'ai échangé avec un pratiquant d'arts martiaux, 3e Dan de jujutsu mushin-ryu, qui est aussi auteur de blog. Et il m'a expliqué que dans sa pratique martiale et dans la rédaction web il a besoin de l'état d'esprit shoshin pour continuer à progresser. Ça peut s'appliquer à toute forme d'éthique professionnelle il me semble. 1/2

Suivre

Plus on accepté l'idée qu'on ne sait rien, plus on reste ouvert.e aux opportunités, aux propositions, aux idées des autres... et plus on communique de manière véritablement interactive, ... qu'en pensez-vous ? la communication top > down, sans ouverture à l'égard de son interlocuteur, est-ce que ça s'appelle vraiment de la communication ? Tout au plus de la diffusion d'infos ? 2/2

@Elodie Alors moi je suis le contre-exemple de ça, mais je pense que c'est parce qu’il m'est nécessaire de me sentir en confiance avec moi-même pour commencer à apprendre.

De ce fait :
- J’apprends toujours les bases seul. Avoir un instructeur ou appartenir à un groupe me bloque totalement.
- J'apprends de façon exponentielle. Plus je sais (et plus je sais que je sais), plus j’apprends vite.
- Et seulement quand ma courbe s’aplatit, je peux enfin admettre qu'il me reste des choses à apprendre.

@raph intéressant ! tu veux dire que tant que tu débutes, tu as une espèce de négation du fait qu'il reste plein de choses à apprendre ? ^^' mais cela dit ça ne me paraît pas forcément contradictoire avec ce que j'écrivais : l'esprit du débutant c'est surtout nécessaire quand on ne l'est plus vraiment, débutant.e, et que la grosse tête ou les chevilles enflées nous guettent ;-)

@Elodie C'est plus une détestation de la compétition entre débutants que la négation des choses à apprendre.

Je ne m'affirme publiquement que lorsque j'ai un niveau suffisamment élevé pour ne pas avoir à subir ça.

Au contraire, en général je prend quelques modèles que je décortique totalement, et si ça me passionne c'est très excitant de savoir que ce n'est que le début.

Après c'est agréable d'être contredis quand enfin je rencontre du monde. Mais seulement si le reste est solide.

@Elodie Mais en fait, pour l'avoir vécu quelques fois, je hais cet instant où personne ne sait rien mais tout le monde essaye d'être plus fort que tout le monde. Ça créé une confusion complète, totalement improductive, avec un arrière goût de domination très désagréable.

Et à la fin seuls les plus teubés, les plus violents, et les plus rusés (pas les plus compétents) restent.

Donc je préfère apprendre tranquillement dans mon coin, mais qualitativement.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.