ça y est, je viens de terminer l'article qui m'a été commandé par le journal "Gardarem lo Larzac"

1/n Des pierres et des armes : comme une impression de
retour en force de l’armée sur le Larzac

Cet article, puisqu’il est daté de 2021, n’a pas pour fonction de rappeler la mémoire de 1971, un demi siècle depuis le début d’une lutte, ni celle de 1981, une victoire citoyenne sur l’état et l’armée.
Tout le monde s’en souvient et se le rappelle déjà. Enfin…
Euh…

2/n Au moins tous les lecteurs de ce journal.
Cependant, Avant d’entrer dans l’actualité de ce billet, je me permettrai de convoquer une mémoire qui n’est peut-être pas connue par tout le monde, car elle est plus locale, et plus intime.
Souvenons-nous donc que jusque dans le milieu des années soixante-dix, les militaires, manoeuvraient, s’entraînaient, jouaient à la guerre jusqu’au milieu du hameau de la Blaquière,

Afficher le fil de discussion

3/n annexant, sans le savoir, l’espace vital et le terrain de jeu des enfants de Marie-Rose et Auguste Guiraud, jusqu’à faire faire exploser leur maison dans la nuit du 9 mars 1975, en sachant, là, ce qu’ils faisaient.
Souvenons-nous qu’en 1975, un des fils de Marie-Rose et Auguste Guiraud, agé de 9 ans s’est mis face à une jeep pour l’empêcher d’avancer dans le hameau, tentant de la repousser avec ses bras d’enfant, tandis que le conducteur de la jeep, goguenard, jouait avec son embrayage.

Afficher le fil de discussion

4/n C’est quand le petit frère du garçon a à jeté une pierre sur la jeep que celle-ci a reculé.
Souvenons-nous qu’en 2013 l’état envisageait de désaffecter totalement le terrain militaire et que des projets avaient éclos pour faire de la totalité du plateau un espace de solidarité et de protection du vivant.
Souvenons-nous qu’au lieu de ça il a été annoncé en 2016 que la 13ème db de la légion étrangère allait prendre ses quartiers sur le camp militaire du Larzac

Afficher le fil de discussion

5/n et allait ainsi contribuer au développement économique de la région.
Souvenons-nous que tous les élus locaux et certains militants historiques de la lutte ont accueilli à bras ouverts l’installation de plus d’un millier de légionnaires, accompagnée de la promesse, censée être rassurante, que les militaires sauraient demeurer discrets, qu’ils resteraient à manoeuvrer au sein du camp militaire.

Afficher le fil de discussion

6/n Souvenons-nous que les promesses n’engagent que celles et ceux qui y croient.et que depuis, de Saint Eulalie à Nant, on a bien trop souvent pu croiser la légion en dehors du camp militaire.
Souvenons-nous que la presse a révélé que certains de ces légionnaires sont des néonazis, et qu’il semble qu’ils n’ont pas tous été virés.

Afficher le fil de discussion

7/n Souvenons-nous qu’en juin 2020, dans l’euphorie de leur déconfinement, les militaires avaient causé un départ de feu aux abords de la Blaquière qui avait nécessité l’intervention des pompiers. Aux habitants qui s’enquéraient de ce qui s’était passé, il avait été répondu : écobuage. Mensonge.
Et maintenant qu’on s’est bien souvenu, venons-en aux faits actuels.

Afficher le fil de discussion

8/n Même si les habitantes et habitants du plateau qui sont proches du terrain militaire ont bien été obligés de s’ habituer aux rafales de mitrailleuses et aux tirs de mortiers qui font régulièrement vibrer les fenêtres, ce qu’iels ont vu et entendu les 14, 15 et 16 octobre derniers avait quand même de quoi les impressionner.

Afficher le fil de discussion

9/n Ironie du sort, hasard du calendrier, c’est en cette année 2021 de célébration de la lutte du Larzac que des grandes manœuvres ont eu lieu sur le causse, rappelant à la population que l’armée est bien là et qu’elle fait, pour ainsi dire, ce qu’elle veut.
Pendant trois jours, trente-deux hélicoptères ont sillonné le ciel du plateau, en continu, depuis le matin et jusque tard dans la nuit, parfois à très basse altitude.

Afficher le fil de discussion

10/n En plus de pointer les nuisances que cela représente pour les habitantes et habitants et les troupeaux de brebis, gestantes à cette période de l’année, on est en droit de se demander quel est le coût d’une telle opération et à combien s’élève son empreinte carbone. A l’heure où le monde vit une crise écologique sans précédent et où s’annonce une grave crise économique, il n’est pas farfelu de douter de la pertinence d’un tel déploiement de moyens.

Afficher le fil de discussion

11/n Et comme si les hélicos ne suffisaient pas, jeudi 14 octobre dans l’après-midi, un véhicule blindé léger a traversé en trombe le hameau de la Blaquière. Heureusement aucun des quatre enfants qui vivent là ne se trouvait sur son passage. Cependant, le blindé a heurté un muret de pierres sèches, en faisant s’effondrer une partie de celui-ci. Les militaires ne se sont même pas arrêtés.

Afficher le fil de discussion

12/n Cela s’est passé sous les yeux d’un habitant du village. Pour la petite histoire, c’était lui qui, alors agé de huit ans, avait jeté une pierre sur la jeep il y a plus de quarante ans.
Cet homme est donc parti retrouver le véhicule blindé qui était coincé en bout de piste près du mas Raynal pour demander aux soldats de remonter le mur qu’ils venaient de détruire.

Afficher le fil de discussion
Suivre

13/n Bien évidemment ceux-ci ne l’on pas fait. Le conducteur du blindé à même dit à l’homme qui l’interpellait pour demander une juste réparation que celui-ci « leur cassait les couilles ».
Depuis, la partie du mut effondré montre une nouvelle blessure due à l’armée dans le paysage du causse, et les humains comme les pierres se demandent quand les militaires leur ficheront enfin la paix. Probablement jamais.

· · Web · 1 · 0 · 0

14/14 Tout cela a cependant le mérite de rappeler à toutes et tous, s’il en est besoin, que nous vivons dans un monde en guerre et que la fonction des armes et des armées est de semer la destruction, la terreur et la mort.

Afficher le fil de discussion
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !