Déplier

5/n et allait ainsi contribuer au développement économique de la région.
Souvenons-nous que tous les élus locaux et certains militants historiques de la lutte ont accueilli à bras ouverts l’installation de plus d’un millier de légionnaires, accompagnée de la promesse, censée être rassurante, que les militaires sauraient demeurer discrets, qu’ils resteraient à manoeuvrer au sein du camp militaire.

Afficher le fil de discussion

4/n C’est quand le petit frère du garçon a à jeté une pierre sur la jeep que celle-ci a reculé.
Souvenons-nous qu’en 2013 l’état envisageait de désaffecter totalement le terrain militaire et que des projets avaient éclos pour faire de la totalité du plateau un espace de solidarité et de protection du vivant.
Souvenons-nous qu’au lieu de ça il a été annoncé en 2016 que la 13ème db de la légion étrangère allait prendre ses quartiers sur le camp militaire du Larzac

Afficher le fil de discussion

3/n annexant, sans le savoir, l’espace vital et le terrain de jeu des enfants de Marie-Rose et Auguste Guiraud, jusqu’à faire faire exploser leur maison dans la nuit du 9 mars 1975, en sachant, là, ce qu’ils faisaient.
Souvenons-nous qu’en 1975, un des fils de Marie-Rose et Auguste Guiraud, agé de 9 ans s’est mis face à une jeep pour l’empêcher d’avancer dans le hameau, tentant de la repousser avec ses bras d’enfant, tandis que le conducteur de la jeep, goguenard, jouait avec son embrayage.

Afficher le fil de discussion

2/n Au moins tous les lecteurs de ce journal.
Cependant, Avant d’entrer dans l’actualité de ce billet, je me permettrai de convoquer une mémoire qui n’est peut-être pas connue par tout le monde, car elle est plus locale, et plus intime.
Souvenons-nous donc que jusque dans le milieu des années soixante-dix, les militaires, manoeuvraient, s’entraînaient, jouaient à la guerre jusqu’au milieu du hameau de la Blaquière,

Afficher le fil de discussion

ça y est, je viens de terminer l'article qui m'a été commandé par le journal "Gardarem lo Larzac"

1/n Des pierres et des armes : comme une impression de
retour en force de l’armée sur le Larzac

Cet article, puisqu’il est daté de 2021, n’a pas pour fonction de rappeler la mémoire de 1971, un demi siècle depuis le début d’une lutte, ni celle de 1981, une victoire citoyenne sur l’état et l’armée.
Tout le monde s’en souvient et se le rappelle déjà. Enfin…
Euh…

Bon j'ai du taf moi ce soir, il faut que je passe ma commande de légumes pour le stage de la semaine prochaine à ma copine maraîchère et j'ai aussi été appelé en urgence pour écrire un article pour demain, pour le journal "Gardarem lo Larzac", suite aux grandes manœuvres des miloufs le ouiken dernier (32 hélicos qui sillonnaient le ciel non stop, et un pit1 de véhicule blindé qui a défoncé un muret de pierre sèches dans le hameau).

Là je file au musée où je suis invité à participer à une table ronde sur "les arts dans les luttes, la lutte dans les arts", pour témoigner et parler de la place de l'artiste dans la société, des moyens artistiques de la contestation, des espaces de création artistique, de la fonction de l'art...
Bref, blabliblabla....

Aujourd'hui, pendant que les pitchounes s'affairaient à la pâtisserie (tout s'est bien passé, livraisons effectuées, chiffre d'affaires du jour de 49€), j'ai cessé de procrastiner mon comptoir. J'ai fait le tour de ce que j'avais en palettes, j'ai bricolé une structure (que je vais barder avec des croûtes), et j'ai raboté et poncé la belle planche de chêne que j'ai chopée (la bonne affaire de la semaine, 2,5m x 40cm x 32 mm, 30 ans de séchage, 20 teuros).
A suivre

Je viens d'aller jeter un oeil sur un site de cuisine, histoire de chercher une recette de kofta inspirante. Et bah je viens de passer 5 bonnes minutes à décocher tous les partenaires du site. ouich.es/tag/mondedemerde

La pitchoune est rentrée. Avec la fille de la muse elles installent leur atelier de pâtisserie. Leur concept de gâteaux sur commande est prometteur. Elles ont des commandes (les voisins sont sympas), elles doivent faire 40 cookies, 6 cupcakes, un crumble aux poires, une tarte au citron meringuée et deux entremets. Je sens que je vais être dépossédé de la cuisine qui va devenir un champ de bataille.

Et si demain je faisais un rougail saucisse ?

L'autre jour on parlait riz par ici. Ça m'a donné envie de préparer une Guen maï (soupe de riz, petit dej traditionnel des temples zen). Ça va être bon pour les bidons de tout le monde.

ça mijote...

@nicod_@diaspodon.fr j'ai suivi tes conseils

@ayoli tu peux ramener une bouteille de pif ? j'ai oublié d'en acheter.

Déplier
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !