Suivre

Allergie au Google Home

Alors que se répandent les enceintes connectées (comme le Google Home ou l'Amazon Echo), fleurissent aussi des projets pour les empêcher de vous écouter en permanence (ce qui est nécessaire à leur fonctionnement normal, rappelons-le).

Cela peut faire sourire car le meilleur moyen de ne pas être espionné par ce genre d'objet, c'est encore de s'en passer. La question qui se pose alors, c'est

framablog.org/2019/01/18/aller

@Framasoft Et par rapport aux smartphones, on fait pareil ?
Ils ont aussi cette technologie, mais en plus ont les applis comme snapchat qui rajoutent la caméra dans cette surveillance...

Une autre grande question sur les enceintes connectées, c'est : comment faire pour éviter de les subir si on n'en a pas chez soi. Nous allons tous nous retrouver chez des gens chez qui notre vie privée sera loggée parce que eux ça ne les gêne pas.

– je réagissais à framablog.org/2019/01/18/aller by @Framasoft

@notabene

Meme réponse que pour les amis/familles sous gmail
On fait avec 😕

@Framasoft

@Framasoft
C'est le petit bonhomme à gauche qui pose la question ? 😜

@Framasoft

Dans les parents de l'équipe de foot de ma fille, je suis numériquement asociable car je n'ai pas de comptes what'apps. Je perds de l'infos ou les reçois au dernier moment quand le coach y pense. Ma fille en pâtit (heureusement qu'elle n'est pas mauvaise, ils ont besoin d'elle donc à un moment y a qqun qui se rend compte que je n'ai pas répondu).

@Framasoft
je résiste mais c'est dur cette pression social. Ca me rappelle mon adolescence quand les copains voulaient absolument que je fume une cloppe.

@Bristow_69
Merci. Je voulais faire un billet sur what'app vs signal.
Plus besoin de le faire 😀

Tu aurais peut être pu évoqué les polémiques soulevées sur le déchiffrement puis rechiffrement par Facebook.

@Framasoft

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.