Afin d'éviter toute confusion sur quels services nous allons fermer, restreindre ou garder, nous avons retravaillé un tableau à lire et surtout à partager ! (reboosts appréciés)

Pour qui veut tout comprendre, nos explications sont ici framablog.org/2019/09/24/defra

(merci à @maiwann pour son travail <3! ) ... et toujours

@Framasoft @maiwann

Deux remarques:
- Sur la forme, vous faites bien de recommander aux gens de lire tout le texte, mais beaucoup ne le ferons pas (ou pas tout de suite) et parfois pour de bonnes raisons, donc ce serait utile de mettre au début de la page un lien direct vers le résumé (et peut-être de reformuler légèrement celui-ci en parlant du "gel" plus que de la fermeture, puisque finalement beaucoup de services ne seront pas forcément fermés; par ailleurs inclure la formulation de Maïtané "selon les contributions" quelque par me paraît important aussi, c'est un moyen simple et rapide de responsabiliser le lecteur sans le culpabiliser).

- Sur le fond, je trouve très regrettable l'argument "aucun service n'est éternel", justement le fait que les GAFAM se permettent de fermer les services non rentables est un argument important pour convaincre les utilisateurs de passer au Libre. (1/3)

@Framasoft @maiwann

Et le grand intérêt de services proposés par une structure qui comme Framasoft a pu prouver sa crédibilité depuis plus d'une décénnie est qu'on pouvait justement conseiller les Framabidules à des néophytes en leur expliquant que ce serait géré par des gens compétents et professionnels, qui n'allaient pas mettre la clé sous la porte dans six mois.
Alors OK, vous ne voulez pas de ce rôle de mainteneurs plus ou moins gratuits de services, ça se comprend. Et effectivement vous l'aviez dit clairement au moment de la campagne "dégooglisons internet", et avez même maintenus ces services deux ans supplémentaires, merci à vous. Et vous conservez certains services utiles en eux-mêmes mais également vitrines de l'hébergement libre, c'est un point très positif.
Mais la mission d'éducation populaire dont vous vous êtes chargés nécessite cette pérennité générale qui seule permet la confiance du futur contributopien pendant la phase où il apprend un modèle différent des GAFAM.

(2/3)

@Framasoft @maiwann

Par conséquent et comme j'essaye de le dire depuis longtemps il faut absolument travailler sur une pérennité fédérée, seule possibilité pour que la confiance dans les CHATONS (dans leur ensemble, et non pas dans chaque HATONS dont la majorité sont vulnérables individuellements) puisse remplacer (ou relayer) la confiance dans Framasoft.
Et à mon humble avis de non-contributeur, c'est tirer une balle dans le pied de cette confiance que de fermer des services avant que cette pérennité fédérée (qui demande des outils nouveaux à la fois techniques - backups fédérés, outils de migration automatisés et complets - et sociaux: accords-types de migration, dépôts fiduciaires, structure légale parrainant une fédération à la carte, etc.) ne soit assurée.
(3/3)

@LienRag (Je, pouhiou, démentionne Maiwann qui a dû recevoir beaucoup de notis ;). )

Merci pour les suggestions de forme (je tenterai de les appliqueer si j'ai le temps, mais y'a toute une campagne à praparer et elle arrive sous peu ^^).

Dans le fond, c'est la poule ou l'œuf : est-ce que si on crée un appel d'air alors on crée de la pérennité fédérée, ou est-ce qu'il faut l'attendre avant de créer un appel d'air... 1/n

@LienRag
Nous on fait de notre mieux, en créant un appel d'air tout en investissant beaucoup d'énergies dans l'animation de CHATONS.

Mais croire que nous avons le luxe d'attendre un solutionnisme technique, c'est croire en un Framasoft-à-énergie-infinie, c'est ne considérer que les besoins des utilisateurices sans penser que derrière les machines, il y a aussi des personnes, et que leurs journées aussi ne font que 24h.

2/n

Suivre

@LienRag Que l'on se place du point de vue des personnes qui veulent se dégoogliser, de celles qui portent ce combat (et cette responsabilité) depuis plus de 5 ans, ou des personnes qui peuvent prendre le relais... on ne pourra pas répondre aux besoins ni aux attentes de tout le monde (pas sans Marraine la bonne fée).

Du coup nous tentons de faire le meilleur compromis possible, sans épuiser quiconque, selon les cartes qui nous sont dealées. 3/3.

· · Web · 0 · 0 · 0
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !