\o/

Aujourd'hui, je crois que j'ai un peu dé-bigoté un bigot sur Twitter !

Ça avait commencĂ© par : « JĂ©sus condamne les pratik homos » et divers trucs du genre.

Et il a fini par:

« Je n'écrirai plus de propos blessants pour les gays. Bonne route à vous Seb et mort aux bigots <3 :) »

Y'a pas que de mauvaises pĂątes. ^^

Oh merde oh merde oh merde.

Je crois que j'y suis allé un peu trop fort avec le bigot.

Il a publié une vidéo.

Bon il a changé d'avis sur l'homosexualité, mais là j'ai des remords. Il a un peu dégringolé moralement.

Merde il faut que je fasse gaffe, quand mĂȘme 😧 😓

Si vous voulez me mettre des baffe, je ne trouverai rien Ă  y redire.

youtube.com/watch?v=XCZz9URz7L

Mon dilemme:

M'opposer à la parole de haine sur Twitter au risque de blesser encore des gens ? 🙁

@sebsauvage tenter de s'opposer Ă  la parole de haine sur Twitter, ce n'est pas un peu vain comme exercice ? :x

Là je cherchais une expression genre "combattre la marée avec une cuillÚre", mais je crois pas que ça existe :D

@Linuxine
Oui j'essaie peut-ĂȘtre de vider l'ocĂ©an avec une cuillĂšre, mais je n'arrive pas Ă  laisser les paroles de haine sans opposition (que ce soit les femmes, LGBT ou autres).

Je ne veux pas que de jeunes LGBT voient que la haine peut s'Ă©taler et que c'est *normal*.

Suivre

@sebsauvage bin aprÚs, il ne faut pas oublier que Twitter choisi ce que les gens voient, donc, il y a une chance qu'ils voient la haine et pas ta réponse, aussi ?

· Web · 0 · 0 · 0
Inscrivez-vous pour prendre part Ă  la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractÚres), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.