\o/

Aujourd'hui, je crois que j'ai un peu dé-bigoté un bigot sur Twitter !

Ça avait commencĂ© par : « JĂ©sus condamne les pratik homos » et divers trucs du genre.

Et il a fini par:

« Je n'écrirai plus de propos blessants pour les gays. Bonne route à vous Seb et mort aux bigots <3 :) »

Y'a pas que de mauvaises pĂątes. ^^

Oh merde oh merde oh merde.

Je crois que j'y suis allé un peu trop fort avec le bigot.

Il a publié une vidéo.

Bon il a changé d'avis sur l'homosexualité, mais là j'ai des remords. Il a un peu dégringolé moralement.

Merde il faut que je fasse gaffe, quand mĂȘme 😧 😓

Si vous voulez me mettre des baffe, je ne trouverai rien Ă  y redire.

youtube.com/watch?v=XCZz9URz7L

Mon dilemme:

M'opposer à la parole de haine sur Twitter au risque de blesser encore des gens ? 🙁

@sebsauvage tenter de s'opposer Ă  la parole de haine sur Twitter, ce n'est pas un peu vain comme exercice ? :x

Là je cherchais une expression genre "combattre la marée avec une cuillÚre", mais je crois pas que ça existe :D

@Linuxine
Oui j'essaie peut-ĂȘtre de vider l'ocĂ©an avec une cuillĂšre, mais je n'arrive pas Ă  laisser les paroles de haine sans opposition (que ce soit les femmes, LGBT ou autres).

Je ne veux pas que de jeunes LGBT voient que la haine peut s'Ă©taler et que c'est *normal*.

Suivre

@sebsauvage je dis pas que c'est mal de vouloir s'opposer à la haine, je dis juste, il faut aussi savoir se préserver, et ne pas se sentir obligé de partir en croisade contre toutes les andouilles sur Twitter, sinon, on perd vite le moral je pense !

· Web · 0 · 0 · 0
Inscrivez-vous pour prendre part Ă  la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractÚres), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.