Suivre

Guillaume Rozier
« Il nous tenait à cœur que ça soit open source, questions de transparence, de crédibilité, de confiance. On a envie que les gens aient confiance ds le site, donc puissent vérifier que les traitements faits sont corrects, pas de biais, de données manipulées, etc.
Ça touche à la santé, à l’épidémie, on ne se sentait ni de rendre l’outil payant ni de mettre des pubs. On considère que c’est un service public qui doit rester gratuit et « pur ».

librealire.org/quel-role-pour-

· · Web · 0 · 2 · 1
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !