Suivre

Q. : Quel est votre rapport à la religion ? Tout individu a-t-il besoin d'une forme de transcendance pour évoluer au sein de la société ?

R. : Le mot "transcendance" est de trop. Il veut tout dire et ne rien dire, tout le monde y met ce qu'il veut. Les interrogations métaphysiques sont éternelles et légitimes, et on peut y donner les réponses philosophiques, religieuses ou mystiques que l'on veut ! Mais on ne peut pas imposer sa réponse à tout le monde, car personne n'a la bonne réponse. ⬇️

⬆️ On a le droit de penser ce qu'on veut, mais quelle forme cela prend dans la société ? Quelles pratiques religieuses, quelle place dans la vie de la cité ? Quand la religion se répand dans l'espace public, cela devient un problème politique. Si les gens n'avaient que des doutes, ce ne serait pas gênant, mais ils ont des convictions qui ne supportent pas la contestation...

(Entretien avec Riss - Marianne n° 1295, 07/01/2022)

« personne n'a la bonne réponse » me semble tout à fait exact (et à ce point logique - selon moi - que je ne comprends pas que les religions perdurent encore...).
Certains croyants (quelle que soit leur confession) semblent incapables de produire une telle réflexion... Pourquoi ? 🤔 Se mentent-ils à eux-mêmes, au bénéfice d'une certaine tranquillité d'esprit ? Possible... Les croyances pourraient aussi relever d'un déni de réalité, du refus de la mort... Très probablement.

Ma foi... 🙃

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !