Suivre

Tapi derrière le muret de pierre de son jardin, le garçon observait la lune d'un air gourmant. Il faisait froid et il se frottait les mains, les yeux rivés sur l'astre gonflé, d'une presque rondeur exaspérante. Il attendait.
Bientôt, très bientôt, se dit-il, elle sera pleine, elle sera bien mûre et je pourrais enfin la cueillir. Je la mangerai. Je mangerai la lune. J'en ferai un repas formidable, comme une grosse poire bien juteuse. Et je n'aurais plus jamais faim.

· · Web · 0 · 0 · 1
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !