Aujourd'hui j'ai eu un câlin et un bisou dans le cou d'une maman qui a obtenu son statut de réfugiée. La lutte continue, mais quelle étape !
Deux familles dublinées se cachent maintenant.
Et j'ai habillé une nouvelle arrivante et son fils de deux ans , sans solution ce soir, ils dormiront encore dans la rue.
Je me refuse à regarder ou écouter les délires du gouvernement sur l'immigration pour ne pas péter les plombs.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !