Le dogme de l’apparence.
Le culte des damnés.
La sainteté de l’orgueil.
Le supplice des condamnés.
L’homme divinise l’homme, que D.ieu s’humanise. Vite.

Le dogme de l’apparence
Le culte des damnés
La sainteté de l’orgueil
Le supplice des condamnés.
L’homme divinise l’homme, que D.ieu s’humanise. Vite. #

Le Monde ose parler de “résignation positive” pour évoquer les faux duels d’une même équipe qui joue le spectacle des divisions pour sauver l’apparence démocratique. #😡 mascarade lemonde.fr/elections-legislati

Changer d’usure, changer de literie, changer sa paire de lunettes, changer de pneu. Chant de la fringale aux échos amplifiés sous la charge, l'insolence du voltage par les racines. de pyramide

Nous sommes tenus de ne pas rester en place quand nous sommes tenus en laisse. En absence. En plein froid. Ça tire en bout de ligne, je m’aligne, je reprends le rang et je recommence. Côtes à refaire, manœuvres à revoir. Délit d’endurance par fidélité à la trace.

Steppe ou canopée. On jette les dés. Éboulis de cloisons, oscillation des intervalles, chute des seuils. Des faces blanches. Le flux de l'infini dans les veines. Toutes les probabilités sans le frottement carnivore de la glissière. Plus de nerfs tendus entre le dedans et le dehors, de faux plis dans la passation de pouvoir de l'un à l'autre. À bonne distance du bâti, filer sa laine ici, ses ligaments là-bas, fibre par fibre, jusqu'au bout du siècle, du rêve et de la pelote. Et plus loin encore.

Stridulation des champs, irisation des marges, fluidité de la matière. Respiration ample des étoffes de terre.

Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !