J'ai été agréablement surpris par 40 ans, toujours puceau.

J'y suis allé pour Steve Carell, j'étais content de voir Seth Rogen et c'était pas aussi raz la ceinture et vulgaire que ce à quoi je m'attendais. Pas la meilleure comédie romantique de tous les temps, un rythme un peu haché, presque trop long, mais ça se regarde bien.

Et puis Steve Carell est tip top.

avec le remake avec des vrais acteurs de Cendrillon de Kenneth Branagh.
J'ai pas aimé, c'était chiant et surtout je pense que je n'étais pas le public.

J'avais oublié à quel point est Delicatessen était une comédie sombre à l'humour noir, pessimiste et glauque. Peu d'espoir en ressort et c'est assez cruel.

Pour autant j'ai adoré et je le trouve toujours aussi épatant visuellement. Sans oublier Dominique Pinon ❤️.

Afficher le fil de discussion

: Sixième Sens, que je n'ai étonnamment jamais vu. Je me suis déjà fait spoiler...

Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? de Pedro Almodovar c'est quand même bien barré. Et vachement bien !

Cet après-midi _L'amour est une fête_ de Cédric Angers avec Guillaume Canet Et Gilles Lelouche. Le film traite du milieu du porno français des années 70-80. Il y a plein de choses à reprocher au film mais la réal était chouette et la photo superbe, avec une esthétique très sympa.

Malheureusement ça survole le sujet et ça ne va pas chercher très loin.

2/2
🔹 Au poste ! de Quentin Dupieux avec Benoît Poelvoorde et Grégoire Ludig : premier film de Dupieux que je vois (enfin !) et j'ai vraiment adoré ce bijou d'absurde. Et j’adore ça, l'absurde.
Tous les comédiens sont impeccables, c'est beau, hors du temps et le tout dans des décors faisant place au brutalisme.
J'aime ces films où l'on se fait balader en se demande où tout cela va.
❤

de l'après-midi.

Afficher le fil de discussion

Après-midi films, ça faisait longtemps ! \o/

1/2

🔹 Docteur ? de Tristan Séguéla, avec Michel Blanc et Hakim Jemili. Comédie plaisante, pas surprenant mais ça se regarde. Bon film du dimanche après-midi.
🔹 L'Incroyable histoire du facteur Cheval de Nils Tavernier : Ça coche toutes les cases du biopic. Joli film, interprétation impec', touchant sans être tire larme. Je connaissais l’œuvre mais pas l'histoire.

de l'après-midi.

du jour, n°2 :

De l'ombre à la lumière de Ron Howard avec Russell Crowe, Renée Zellweger et Paul Giamatti : biopic du boxeur James Braddock. Assez classique mais j'ai bien aimé. Russel Crowe est très bon et Renée Zellweger est très touchante.
On parle de boxe mais surtout de misère sociale pendant la grande dépression.

Afficher le fil de discussion

du jour :
Mr. Turner de Mike Leigh, avec Timothy Spall (qui a reçu le prix d'interprétation masculine à Cannes en 2014 pour le rôle) : Biopic du peintre britannique William Turner. C'est magnifique. La réal est superbe, la photo incroyable, Timothy Spall, et l'ensemble du casting sont dingues. Belle claque.

La Dernière Tentation du Christ de Martin Scorsese c'était drôlement bien !
Pas une adaptation des évangiles mais d'un roman dont je n'ai pas retenu l'auteur, le film dit des choses très justes sur toute cette histoire de Jésus et tout le tralala. Willem Dafoe est très juste et touchant.

En plus il y a un David Bowie sauvage qui pope pendant le film. Et les musiques de Peter Gabriel sont superbes.

Afficher le fil de discussion

Mortal Engines c'était bien pas ouf mais ça va.

Divertissant, bien foutu visuellement, Hugo Weaving ❤️, ça se suit sans encombre, sans trop monopoliser le cerveau et de temps en temps ça fait du bien. Surtout après un week-end films de guerre 😅.

Afficher le fil de discussion

Dernier du week-end avec un autre film de Ted Kotcheff (le réal du premier Rambo) : Wake in Fright (Réveil dans la terreur).

Film perdu pendant des années puis restauré en 2009.

A part une scène de chasse au kangourous volontairement horrible (il y a un carton d’explications à la fin du film), j'ai beaucoup aimé.

Un bad trip dans une ville isolée en Australie. Entre alcoolisme et folie. Vraiment une perle méconnue.

Et Donald Pleasance ❤️.

Afficher le fil de discussion

Fini le mini marathon films de guerre du week-end :
🔹Rambo : Bon, c'est pas un film de guerre mais on y parle du traumatisme du Vietnam. Je ne l'avais jamais vu, c'était vaaaaachement bien ! Le final est incroyable. Ça a plutôt bien vieilli.
🔹Platoon : C'était vachement chouette aussi mais c'est celui que j'ai le moins aimé ce week-end. Il a un peu vieilli et est assez marqué années 80. Mais quel casting 😍.

Afficher le fil de discussion

du jour :
🔹Johnny Mad Dog : Wow. Tarte dans la tronche.
🔹Apocalypse Now (Redux) : Wow. Grosse tarte dans la tronche.
🔹La Ligne Rouge : Wow. Grosse tarte dans la tronche aussi. Et comme toujours avec Terrence Malick c'est beau, la réal est top, la photo est magnifique et ça prends tout son temps. Autant un film sur les soldats que l'absurdité de la guerre.

Afficher le fil de discussion

Très bien The Place Beyond the Pines. C'est beau, la photo est top, la musique est cool, Ryan Gosling est touchant, c'est bon film à tiroir avec des twists.

Vraiment chouette.

Afficher le fil de discussion

Valhalla Rising de Nicolas Winding Refn c'était chouette. Beau, même si la photo et la plage dynamique est chelou sur certains plans, brutal et un peu cryptique.

La musique est plutôt sympa, faite nappes sonores. J'aurais bien vu du black metal atmosphérique sur certains plans 😋.

Et puis Mads Mikkelsen ❤️.

Afficher le fil de discussion

J'ai bien aimé Le Complexe du Castor. Ça traite plutôt bien de la dépression, de la recherche de soi, de l'acception.

Et puis Jodie Foster ❤️.

Afficher le fil de discussion

Passengers c'était pas creepy comme le laisse croire la bande annonce.
J'ai passé un bon moment. C'est joli. Un peu plat mais joli. Pas le film du siècle mais ça se regarde bien.

Après je ne suis pas physicien mais j'ai un peu l'impression que la cohérence est pas toujours folle folle.

Afficher le fil de discussion

Alors ce Chair de Poule 2... Déjà erratum sur mon pouet précédent, Jack Black vient cachetonner.

Sinon le reste... Film hollywoodien famillial où l'héroïne réalise que ce qui compte le plus c'est la famille, parce que hoana veut dire famille. A la rigueur la production, les costumes et effets visuels sont chouettes.

C'était pas top, moins bon que le premier. Qui n'était déjà pas dingue.

Afficher le fil de discussion
Déplier
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !