Suivre

Le nucléaire, une option de plus en plus fumeuse contre le réchauffement

Trop cher, trop lent… l’atome ne fait plus le poids face aux énergies renouvelables pour lutter contre l’urgence climatique, selon le rapport Mycle Schneider 2019.

liberation.fr/planete/2019/12/

@alexisju « Les options non nucléaires permettent d’économiser plus de carbone par dollar […] »

Je ne suis pas certain que ce soit le bon critère. C'est plutôt le rapport carbone énergie disponible qui serait pertinent. Parce qu'au final, ce qui intéresse, c'est de disposer de l'énergie avec le moins de production de carbone. 1/2

@alexisju Peut-être que l'option la moins fumeuse face au réchauffement (et aux autres tuiles qui nous tombent sur le coin de la gueule), c'est une réduction massive de la consommation d'énergie. Ce qui devrait modifier complètement notre mode de vie. 2/2

"Any claim that not expanding or sustaining nuclear power makes climate solutions “drastically harder and more costly” must depend on comparing the nuclear option with other options. What criteria should such comparisons use? Past criteria have been incomplete. The coal-fired power plants that make 38 percent of the world’s electricity and emit 30 percent of the world’s total energy-related CO2 were built by paying attention to cost but not carbon."

worldnuclearreport.org/The-Wor

@alexisju

1/2

" The nuclear plants, which make just over one-fourth as much electricity but directly burn no fossil fuel, are defended by paying attention to carbon but not cost. Yet to protect the climate, we must abate the most carbon at the least cost—and in the least time—so we must pay attention to carbon, cost, and time, not to carbon alone. This chapter explores that logic."

worldnuclearreport.org/The-Wor

2/2

@alexisju

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !