Suivre

J'écoutais ce matin pour la première fois une présentation de Graeber sur la dette, et c'était fort passionnant.

· · Web · 1 · 3 · 4

graeber 

Des points qui me restent :

- la façon de présenter la naissance de l'argent chez Adam Smith ("je veux ta vache, tu ne veux pas mes poulets, prenons ce métal qui brille parce qu'une denrée d'échange universelle c'est pratique"), que j'ai appris à l'école comme tous les manuels d'éco le racontent, est empiriquement fausse, car on ne connaît aucune culture qui fonctionne ainsi;

- l'anthropologie montre au contraire que dans quasi toutes les communautés, la "dette" est un lien social :

Afficher le fil de discussion

graeber 

machin doit 1 vache à machin qui doit 3 poules à bidule qui doit du pain à truc, on se retrouve tous les x temps pour vérifier si la boucle est bouclée, et dans la vie quotidienne, un voisin qui te "doit" quelque chose créé au contraire de la solidarité (au sens le groupe est groupe)

- la grande grande majorité des transactions au Moyen âge était du crédit, et non des sous, parce que les sous étaient perçu comme appartenant au pouvoir et / ou à l'armée, et entre voisins, on joue pas à ça

Afficher le fil de discussion

graeber 

- un des enjeu moraux de la dette est de "pacifier" une relation violamment inégalitaire : je suis venu avec mon armée sur ta terre, je m'en suis saisi, j'ai le droit de vie ou de mort sur toi, mais on règle ça par des taxes à la place

- du coup la dette est aussi un des enjeux majeurs de toutes les révolutions historiques (et là mes restes d'histoire athénienne confirment que la meilleure façon de calmer le jeu quand la population se fache est juste d'annuler toutes les dettes)

Afficher le fil de discussion
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !