«Il est peut-être temps de réfléchir aux alternatives qui existent»

Anaïs Ladoy, doctorante au Laboratoire de systèmes d’information géographique (LASIG), a opté pour l’usage exclusif de logiciels libres dans le cadre de sa thèse. Ceci afin de rendre ses résultats reproductibles et accessibles à toutes et à tous.

actu.epfl.ch/news/il-est-peut-

«Peu de personnes repartent dans les logiciels propriétaires, car une fois qu’on a fait ce choix, on s’y tient. Pour ma part, le pari était gagnant. Je suis encore plus convaincue maintenant qu’au début de ma thèse d’avoir adopté la bonne stratégie pour rendre ma recherche la plus accessible possible.» #floss #openstreetmap #linux #science #sig

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !