Suivre

Puisque je ne dors pas, je vais sortir en vrac quelques réflexions qui n'intéressent personne sur le et la . Elles sont notamment issues de mes observations au cours de ma pratique de l' et dans la vie quotidienne.

1/ ? Les personnes travaillant dans les sciences et la technologie ont tendance à parler (trop) vite et il y a parmi elles un nombre surprenant d’hommes avec « cheveu sur la langue » ou autre défaut de prononciation. Par contraste, les personnes travaillant dans le social tendent à avoir une parole plus lente, plus « chantante » et une prononciation plus standardisée.

2/ ? Cela tient sûrement à ce que, dans les métiers plus sociaux, l’interaction verbale a beaucoup de valeur en elle-même ; elle ne sert pas qu’à transmettre de l’information, parfois c’est même secondaire, elle établit et maintient d’abord la relation entre les personnes. Il est donc important d’y « mettre les formes ». Dans les métiers scientifiques et technologiques, on voit plus l’interaction verbale comme un simple moyen d’arriver à une fin (transmission d’info).

3/ ? La question qui en découle serait de l’ordre de : comment les prédispositions (notamment cognitives) de chacun-e interagissent-elles avec les nécessités et les « habitus » des métiers et des milieux dans lesquels ils s’exercent ? Peut-être qu’il y a, dès l’enfance, un spectre avec des gens qui se focalisent plus sur les interactions sociales en elles-mêmes, des gens qui se focalisent plus sur le monde extérieur à ces interactions, et pas mal de gens « au milieu »

@basiledhiomycete
Je vais essayer de voir si j'observe la même chose autour de moi.

@basiledhiomycete
Je me demande justement, si le rapport des parents à l'enfant serait un des éléments déterminant du caractère.
Des parents plus "calins" auraient des enfants plus en quête de rapports sociaux par besoin de contact.
Et des parents plus distants auraient des enfants plus curieux des choses extérieures aux rapports sociaux.
Je me trompe peut être, mais c'est l'impression que ça me laisse.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.