Depuis quelques semaines, un fork de existe. À son origine, un groupe de personnes se disant inclusives mais agressives envers les développeurs du projet original et qui n'ont jamais contribué au projet.
Au final, ce fork n'apporte actuellement rien sinon un renommage du projet. Pourquoi ? Jehan, un des développeurs français de Gimp, nous l'explique en détail dans ce commentaire : linuxfr.org/nodes/117950/comme

Le harcèlement à l'encontre des auteurs du logiciel libre par un groupuscule de personnes se disant inclusives (et agissant de manière diamétralement opposée à l'idée que l'on — en tout cas moi — se fait de l'inclusion) semble être de tendance ces derniers mois.
C'est très problématique car cela décourage des personnes qui ont donné et donnent encore beaucoup pour contribuer à une philosophie du bien commun.

Suivre

Il est donc important, je pense, de faire signifier aux développeurs lorsque l'on apprécie leur travail, qu'ils ont tout notre soutien et que même si on ne leur dit pas chaque jours, nous leur sommes vraiment reconnaissants !

Merci à tous, donc !
@fedilab @exodus @Framasoft @Chocobozzz @rigelk @framasky @nextcloud @fdroidorg @cryptpad @Gargron @omarroth @duniter @Mozilla @openstreetmap.fr

et tant d'autres ! Mille fois merci !

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.