Suivre

Je vais réserver mes émotions de voir gagner EELV à ce qu'ils en feront. Ma gauche n'est pas celle de l'amélioration du cadre de vie des quartiers bourgeois, mais plutôt celle du social. Et puis le côté antinucléaire anti-vaccination pro charlatans de la bio-arnaque, merci bien.

@almet À mon sens, beaucoup d'activités comme la biodynamie qui se construisent sur des arguments de bon sens avec comme prérequis que ce qui est naturel est bon, sans contrôle scientifique derrière. On est dans le mystique, l'occulte.

@borisschapira ok je comprends, et je partage le scepticisme vis à vis de la méthode.

Intéressant de noter quand même que les personnes que je connais qui pratiquent la Biodynamie sont parmi les plus avancées en terme de respect de la nature, et ne cherchent à convaincre personne d'une partie de leur pratiques qu'on pourrait considérer comme ésotériques.

@almet Comment sait-on qu'ils sont parmi les plus avancés en termes de respect de la nature ? Et qu'est-ce que ça veut dire, exactement ?

Si derrière il y a des analyses scientifiques, I'm in. Parce que sinon, ils pourraient tout aussi bien polluer les nappes phréatiques et appauvrir les sols qu'ils ne le sauraient pas, et qu'on le découvrirait trop tard.

@almet Je dis pas qu'aucun biodyn ne raisonne scientifiquement mais quand on voit les salons de la biodyn, les forums de la biodyn… on voit bien que ça ne fait pas partie de la culture.

@borisschapira Je comprends mieux ce que tu veux dire, merci d'avoir éclairci ta posture 🙂

@borisschapira je n'en fais pas une généralité, mais j'essaye d'ajouter un peu de pondération dans ce que j'ai compris que tu disais.

Pour celleux à qui je pense, iels mettent en place de la consigne, réfléchissent d'une manière systémique sur leur ferme, réfléchissent à leurs intrants.

Parmis celleux auxquels je pense, il y a au moins une agronome, qui a des billes techniques pour juger de la situation, et ne s'en prive pas.

@borisschapira

Je crois que je réagis aussi parce que j'ai parfois des personnes (ça ne semble pas être ton cas, mais je me suis posé la question) qui me tiennent le discours « C'est bien mignon ton label AB, mais elle est Bio ton eau ? », qui certes soulèvent un point digne d'intérêt, mais c'est un argument fallacieux qui fait exister l'idée que « la bio ça ne sert à rien ».

Ça m'attriste, parce qu'on ne tape pas sur les bonnes personnes, en mon sens.

@almet (désolé je tape l'incruste)

Je commence à trouver que le bio c'est comme EELV : un moindre mal.

Pour faire mes courses en magasin bio et me fier au jugement d'agriculteurs soucieux d'environnement : le contenu du label bio aurait besoin d'une sérieuse mise à jour tenant compte des savoirs scientifiques actuels et d'objectifs clairs.

Commencer par définir ces objectifs du bio :
- la biodiv ?
- manger mieux ?
- le climat ?

Probablement ralentir sur le cuivre…

@borisschapira

@ffeth

haha, je suis d'accord avec toi :-)

Il existe des labels (comme Nature et Progrès) qui utilisent un cahier des charges technique plus strict.

@borisschapira

@almet Plutôt que de discuter du "quoi", parce que si l'ensemble semble aller dans la bonne direction pour moi, certains parti-pris de Nature Et Progrès suscitent des interrogations, je suis allé voir le "pourquoi" : la charte.

natureetprogres.org/wp-content

La séparation objectifs-moyens n'est pas respectée hélas, et on voit que les préjugés ésotériques ont la vie dure.

Il faudrait expliquer pourquoi les plantes médicinales sont moins dangereuses et polluent moins (et homéowtf ?)

@borisschapira

@borisschapira Tout ça ne doit pas nous faire basculer à la FNSEA.

Tu mentionnais le nucléaire qui a plein d'avantages. Perso j'y vois toujours un éléphant au milieu de la pièce : quel impact sur la transparence, sur la structure politique et industrielle ?
Quels liens est-ce que ça implique entre le politique et l'industriel ? Quelle puissance est-ce que ça donne à des institutions (dont on sait que l'objectif primaire est de défendre leurs intérêts au mépris de l'objectif assigné).

@almet

@ffeth @borisschapira

Cette solution n'est bien sur pas parfaite, mais si on la compare avec les dérives productivistes derrières le label « AB », je pense que le point est largement dans le camp de N&P.

Par exemple (parce que je préfère parler de ce que je connais), la charte pour la production de bière est bien plus cohérente que ce qui se fait en « AB », et rien que pour ça je leur tire mon chapeau.

@almet Maintenant, en 2020, ça serait le bon moment pour démarrer quelque chose en s'appuyant sur les preuves objectives.

Un document fondamental rappelant les valeurs et les objectifs, et ensuite un corpus de directives à suivre, qui seraient étayées par des citations consultables, et régulièrement mis à jour. On emploierait comme dans les standards normaux les verbes "MUST, SHOULD, MAY"...

Bon, jsuis pas dans l'agroalimentaire, mais je serais très client de ça !

@borisschapira

@borisschapira qui habitent près des centrales nucléaires ? Les bourgeois ?? Les pauvres qui n'ont pas pu vendre et les travailleurs du nucléaire, qui ne peuvent pas habiter trop loin

@DamienCadoux C'est un vrai sujet, qu'on évoque très peu. Merci de l'avoir soulevé.

En revanche, quand les éoliennes occuperont 1000 fois plus d'espace qu'une central nucléaire, où pensez-vous que les pauvres vivront ?

@borisschapira c'est pour cela que le capitalisme vert est une ineptie, il faut, vous avez raison, d'abord travailler sur la réduction des consommations (sobriété), l'amélioration des rendements des outils/machines/process que nous utilisons (efficacité) et en dernier lieu, quand la demande est plus faible, faire muter notre appareil de production énergétique (EnR) > cf scénarios proposés par l'association Négawatt

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !