De petites soumissions en grandes concessions, on se laisse petit à petit convaincre que tout ça est normal. Et si ce petit vol est normal, un autre l'est surtout aussi. Et si ce consentement peut être bafoué, d'autres aussi, pourquoi pas ? Du moment que ça produit du profit…

L'absence de consentement est constitutive d'une société qui profite des personnes en situation de faiblesse.

On ne choisit pas d'avoir besoin de lunettes, ou de toute un tas de produit. Ça n'autorise pas ceux qui nous les vendent à nous voler nos données et nous harceler.

Heureusement j'ai déjà contrôlé l'email donné à ma mutuelle pour tracer les reventes.

Mais c'est pas à la portée de tout le monde.

Alors j'ai laissé faire. J'ai donné des infos bidons. Ça n'allait pas.

Il fallait que mon email soit recoupé avec celui de ma mutuelle, sinon je n'avais pas la prise en charge.

Je lis beaucoup sur la Culture du viol. Ça s'étend bien plus loin que la sexualité. C'est tout le système économique qui nous viole.

"Vous n'avez pas dit non assez fort"
"Vous étiez bien content d'en profiter, au fond"
"Si vous n'aimiez pas ça, vous ne seriez pas myopes"

Sa collègue est arrivée, elle a confirmé.
J'étais dans un centre commercial, je suis allé chez un opticien concurrent poser la question. Ils font pareil.

Tout le monde se fout de la loi et de la protection des données privées et du consentement à une échelle systémique.

On parle de l'autorisation de conservation des donnes à des fins commerciales pendant 15 ans, par exemple.
Clairement pas une obligation pour la tenue du service.

Il m'a dit "Ah oui mais vous savez, j'ai pas trop le choix. C'est comme ça qu'on doit faire."

Auj. j'ai expliqué à mon opticien qu'il n'avait pas à précocher des cases de consentement client où il y avait écrit "consentement explicite obligatoire".

On lui a dit de faire comme ça alors il le fait et dit à ses clients de faire comme ça.

Alors que l'inverse est écrit.

Les libéraux qui refusent l'idée d'une très forte imposition sur une tranche réduite au dernier décile mais qui cite en exemple la croissance des USA dans les années 60-80…

Une métaphore filée pour @yannleroux@twitter.com et "Super-héros sur le divan"

Dans Injustice, Batman décide de stopper Superman non pas parce qu'il utilise mal son pouvoir, mais parce qu'il ne devrait pas l'avoir. Il ne hiérarchise pas le bienfondé de ses actions, il s'oppose à l'inégalité qui implique qu'il soit le seul à avoir le choix.

Nouveau témoignage sur le blog @Dareboost@twitter.com : Frederic Pineau (artwai.com), nous parle des optimisations Front-End qui permettent à @OuestFrance@twitter.com de se hisser au top du classement @journaldunet@twitter.com / @Fasterize@twitter.com.

blog.dareboost.com/2019/04/oue

@sinenomine ça par exemple, c'est un point de vue féminin. Un point de vue masculin, c'est de remplacer les ombres par des trous et d'absolument chercher à mettre la forme dedans, qu'elle soit dans le bon sens ou non.

Tout mon soutien à toutes les victimes de la Ligue du Lol et, plus généralement, à toutes les femmes victimes de la culture du viol et des boy's club.

Si on vend de la pensée magique, dont visiblement on a des stocks, vous pensez qu'on peut produire de l'argent magique ?

Il n'y a pas d'argent magique.
Il n'y a pas d'argent magique.
Il n'y a pas d'argent magique.
Il n'y a pas d'argent magique.

Afficher plus
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.