Suivre

J'avais raté cet article sur la libéralisation sexuelle. C'est dur, mais je pense qu'il faut le lire
blogs.mediapart.fr/elles-aimen

(Et merci @lesjoursfr pour votre éclairante série sur le monde du porno qui m'a amené jusqu'à cet article)

· Web · 2 · 7 · 3

@brab @lesjoursfr Marrant, mais je ne l'ai pas trouvé si dur à lire. Peut-être parce, ben je suis du côté féminin et qu'elle ne m'apprend ni ne me surprend guère, donc... Mais je comprends qu'un homme se le prenne en pleine face !
Merci de l'avoir partagé.

@brab @lesjoursfr Enfin marrant, façon de parler évidemment. Ce n'est pas drôle.

@ysabeau En tant qu'homme blanc cis (vieux con), je dois avouer que cela fait tout drĂ´le.

J'avais une image du progrès social, et de l'égalité femme-homme, qui a été soudainement brisée. Je réalise que je suis à la ramasse

@brab Oui, désolée. Ça n'a pas changé tant que ça. Je me suis même reçu dans les gencives il y a peu que le mouvement metoo c'était en gros un truc nazi. Parce qu'effectivement il faut avoir une mentalité de nazi pour ne pas supporter de se faire taper sur les fesses sans qu'on l'ai demandé ou de se faire éjaculer dessus dans le métro (par exemple, et ces exemples sont, hélas parfaitement véridiques).

@brab @lesjoursfr

Intéressant (et très bien écrit) en effet...
Maintenant si leur refus du consensus béat en faveur du SM comme porno-chic est sans doute salutaire, elles semblent oublier qu'il y a tout un marché de la soumission masculine également, lui aussi le plus souvent au service des hommes (et parfois extrêmement glauque).
Qu'elles veuillent défendre des rapports sexuels basés sur la tendresse, tant mieux, mais à quel moment on bascule dans le moralisme?

@LienRag @lesjoursfr Si le respect de l'autre est du moralisme, cela ne me dérange pas que l'on me colle l'étiquette

@brab

L'insistance libérale sur le consentement est un moyen d'évacuer la question du respect qui est pourtant fondamentale, je suis d'accord avec toi.
Mais les autrices de ce texte se permettent de décider à la place des acteurs concernés ce qui est respectueux ou pas.
Certes, elles ne le font pas de nulle part: elles en jugent à partir de leur expérience et d'une analyse assez correcte des discours produits.

@brab

Partager son expérience est ce qui définit l'humanité, elles sont donc légitimes à le faire.
Mais à quel moment passe-t'on de l'analyse du comportement d'autrui à la lumière de sa propre expérience, vers une position de surplomb moralisatrice?

Il me paraît dangereux de ne pas se poser la question...

@LienRag je ne pense pas qu'il y ait de réponse, cela dépend du contexte global. Aujourd'hui, pour moi, ce texte n'est pas moraliste. Demain, lorsque les relations femmes-hommes seront plus égales et plus respectueuses en général, cela pourra être différent.

@brab

Autant je suis assez d'accord que le contexte informe sur la légitimité d'un texte, autant dire qu'il définit son contenu me fait assez furieusement penser à la pensée stalinienne dont c'était une caractéristique...

Inscrivez-vous pour prendre part Ă  la conversation
Framapiaf

Mastodon est un réseau social utilisant des protocoles Web ouverts et des logiciels libres. Tout comme le courriel, il est décentralisé.