Suivre

Je lis cette dépêche AFP et je reste sans voix…Je ne sais pas où on va, mais on y va de plus en plus vite…
«Emmanuel Macron a annoncé jeudi vouloir expérimenter à Marseille, dans 50 écoles "laboratoire", et ce dès la rentrée 2022, la liberté du choix des enseignants par les directeurs. Dans ces écoles, il faudra "pouvoir d'abord choisir les enseignants, pour être sûr qu'ils sont pleinement motivés, qu'ils adhèrent au projet", a-t-il affirmé.»

· · Web · 3 · 4 · 0

@celfred Et les élèves, ils peuvent pas avoir la liberté du choix des directeurs, hein ?

Pourtant, c'est bien eux les clients, non ?

@celfred
C'est le projet des "maîtres directeurs" de Monory qui repointe le bout de son nez. C'est le monde d'après qui s'inspire du gouvernement Chirac de la fin des années 80 ! On sait bien par ailleurs qu'ils rêvent d'un recrutement local des enseignants par les chefs d'établissement dans les collèges et lycées. La réalisation du rêve macronien mérite bien qu'on écorne un peu le statut des enseignants ! Que le monde sera beau quand ils seront arrivésà leur fin ! Beurk et rebeurk.

@celfred quelle légitimité ont les directeurs pour choisir les enseignants ?
Au delà de cette question, celle qui me semble importante est : que cherche Macron, où veut-il aller ?

@emepe @celfred
Les "free schools" (qui sont des écoles publiques), "[Elles] peuvent fixer leur programme scolaire, tout en garantissant un curriculum «large et équilibré». Elle peuvent décider du recrutement et de la rémunération de leurs équipes éducatives."

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !