Suivre

VOUS NE SAVEZ TOUJOURS PAS VOUS SERVIR DE L'INFORMATIQUE « Mais la rĂ©alitĂ© est que les parents sont tout autant techniquement analphabĂštes que leurs enfants, ce qui ne laisse que l’école pour apprendre rĂ©ellement Ă  se servir d’un ordinateur. [
] Les enfants n’apprennent pas l’informatique Ă  l’école, ils apprennent Microsoft, ce qui revient Ă  confier des cours de nutrition Ă  Mac Donald’s ou leurs cours d'histoire, Ă  Robert Faurisson. » par @Tris (en trĂšs grande forme) > zdnet.fr/blogs/zapping-decrypt

· Web · 0 · 84 · 40

@danslerush @Tris J'ai beaucoup aimé la phrase dans l'un des commentaires : "nous sommes les Big Brother les uns des autres"

@Khrys : Ce qui est complĂ©tement vrai, tu auras beau ĂȘtre scrupuleux, ne pas avoir de compte FB (ou autres), ne pas avoir de courriel chez GMail (etc.) mais pour peux que tes proches si, ton numĂ©ro de portable sera captĂ©, on pourra trouver des photos de toi, quelques infos et ta correspondance courriel sera stockĂ© pour moitiĂ© chez Googueule đŸ€”

@Tris

@danslerush @Tris Yep, et je pense que c'est le genre de phrase qui peut amener certain·e·s à percuter : si tu as une adresse en gmail, si tu ne chiffres pas, si tu as un compte FB, tu contribues de fait, activement, à la surveillance de masse.

@Khrys @danslerush @Tris Pendant 10 ans j'ai bataillĂ© Ă  l'Éducation Nationale pour faire comprendre la diffĂ©rence entre apprendre l'informatique et apprendre Ă  utiliser World. Je n'y suis pas arrivĂ©e. Impossible de lutter seule contre les "ils sont assez derriĂšre leurs Ă©crans", "internet c'est dangereux", "les enfants savent bien mieux que nous utiliser un ordinateur, c'est innĂ©e" etc.
Seul projet numérique qui pouvait passer : l'addiction à internet.

@danslerush @Tris
Ça m'a fait penser Ă  un texte que j'ai Ă©crit en 2010.
Je suis allée le rechercher dans une vieille sauvegarde sql.

framasphere.org/posts/72403490

@danslerush Je comprends bien l'idée derriÚre la métaphore 'cours d'histoire par Faurisson', mais il ne me semble pas qu'elle soit exacte. Je ne cherche pas du tout à défendre le Faurisson en question, mais contrairement à Microsoft ou McDo, il est pas vraiment mainstream. Certes, sa version est malodorante, mais ce n'est pas l'histoire par les vainqueurs, l'histoire officielle.

Bon, j'avoue, c'est un commentaire un peu inutile.

Et je pourrais tout aussi bien aller lire l'article, qui me semble intĂ©ressant. 😄

@tris 
@tris @danslerush Et de fait, il est trĂšs bien cet article ! J'ai beaucoup aimĂ© :

« Qu’il soit clair dans l’esprit du lecteur qu’on n’attend pas de lui qu’il soit capable de dĂ©ployer un rĂ©seau Mesh , mais qu’il arrĂȘte de tomber Ă  la renverse quand il apprend que son smartphone est un mouchard, que les informations qu’ils publient volontairement sur les rĂ©seaux sociaux sont publiques et que les objets connectĂ©s ne peuvent pas ĂȘtre sĂ©curisĂ©s puisque, par principe, cela n’a jamais eu vocation Ă  l’ĂȘtre ».

@danslerush perso je sais pas si c'est parce que je suis pas dans la cible, mais j'ai trouvé ça un peu agressif cet article, impression de me faire gronder alors que j'ai rien fait :D

@Linuxine : Rhooo c'est bien ça fait rĂ©agir, c'est ce qu'il faut ! 😁

« Si l’enfant est issu d’une famille oĂč la mĂšre compile son noyau et que le pĂšre est capable de monter intĂ©gralement un ordinateur, a priori, on n’a pas de soucis Ă  se faire sur l’autonomie technique du rejeton. » Tu vois bien que c'est pas pour toi 😋

@danslerush @Tris J'ai mis en place un rĂ©seau de PC sous Linux Ă  l'Ă©cole Maternelle avec GCompris et un logiciel propriĂ©taire Win32 que l'Ed. Nat. avait fournit : Zoom → Sous Wine)

Je vais proposer la mĂȘme chose au Maire pour la Primaire :D (en plus adaptĂ© aux niveaux)

@danslerush @Tris j'aime bien:
«Les enfants n’apprennent pas l'informatique Ă  l'Ă©cole, ils apprennent Microsoft. C'est un peu comme si l'on confiait les cours de nutrition Ă  Mc Donald's !»

Inscrivez-vous pour prendre part Ă  la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractÚres), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.