Suivre

Je viens de gentiment rembarrer un Jean-Michel Climatoseptique qui avait la diarrhée verbale de type « avec toute cette pluie, il est où le !? » … ne considérant sans doute que la planète France (ils ont les mêmes au Texas).

Rappel de connaissances météorologiques de primaire : ce qui tombe ici s'est évaporé ailleurs, si il pleut beaucoup ici c'est qu'il fait très chaud ailleurs.

· · Web · 1 · 0 · 5

@danslerush

Avec la même logique élémentaire on pourrait supposer que s'il pleut davantage ici, c'est qu'il pleut moins ailleurs, sans pour autant induire une hausse des températures.

Une chance que votre climatosceptique n'y ait pas pensé.

@Cyani Il n'y a pas de ce qu'on appelle "ailleurs" pour certains individus … et c'est bien là le problème dans ce genre de réflexion. Mais si tant est qu'il me réponde dans ce sens, j'augmente le niveau au collège en lui parlant intensité des précipitations, augmentation des tempêtes, de la température globale des océans, des vapeurs d'eau en climat tropical, des pressions atmosphériques et autres joyeusetés du genre :yay:

@danslerush

Effectivement le problème n'est pas du tout trivial, je pense aussi que ouverture d'esprit est plus aisée en y allant pas à pas.

De manière générale le clash n'est jamais la méthode la plus efficace pour encourager la remise en question !

@danslerush

Oui justement. Se moquer des opinions différentes ou les réfuter hors d'un cadre "sain", quelque soit la véracité des arguments, c'est prendre le risque de braquer l'interlocuteur et le renforcer dans sa position.
C'est déjà assez difficile de faire se remettre en question quelqu'un (la loi de Brandolini est une bonne illustration), autant éviter de se mettre des bâtons dans les roues ^^

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !