Luc Ⓐ🏴 utilise framapiaf.org. Vous pouvez læ suivre et interagir si vous possédez un compte quelque part dans le "fediverse". Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en créer un ici.
Luc Ⓐ🏴 @framasky


On commence par porter l'eau à la température désirée.
Notez le bazar arduino pour couper et allumer le courant de la résistance de la cuve selon la température de l'eau.

framapiaf.org/media/HzZtAi9wcz

framapiaf.org/media/PcYc_1DHOx

@framasky
Namého, tu fais même pas un twitch :blobscream: ??!

Mais où vas le monde mandieu...

@framasky J'espère que tout ça est correctement isolé électriquement et mis à la terre. En tout cas le montage arduino n'a pas l'air très étanche ...

@nico Ah bah l'arduino n'est pas à la terre, mais la multiprise, si (en espérant que la prise sur laquelle je l'ai branché ait vraiment de la terre et pas juste un truc pour faire style).

Pis normalement, je balance pas de la flotte comme une brute, ça devrait pas être mouillé.

@framasky Pas de soucis, c'est juste que voir un montage électrique nu à côté d'une grosse gamelle d'eau ça fait un peu peur... ⚡️
En tout cas, merci pour le #LivePouet #Brassage


Profitez du temps de chauffage de l'eau pour moudre votre orge.
L'usage d'une perceuse pour tourner la manivelle rend l'opération plus rapide et bien moins fatigante.

framapiaf.org/media/GclQBJkoJx

@framasky
J'adore, tu hackes le brassage de bout en bout en fait :')...


Une fois l'eau de la cuve à la bonne température, versez l'orge dedans.
C'est parti pour remuer pendant de temps indiqué sur la recette.
Attention, comme l'orge prend de la place dans la cuve, on n'aura pas rempli la cuve d'eau au maximum… et il arrive qu'il faut en rajouter si on a mal calculé le volume que prendra l'orge. Rajoutez alors de l'eau préalablement chauffée à la bonne température sur votre cuisinière.

framapiaf.org/media/R10-0InwIV


Faites chauffez de l'eau à la température d'empâtage, elle servira à rincer les drêches

@framasky C'est marrant, on dirait de la mousse de café.


Rincez les drêches avec l'eau que vous aviez mise à chauffer, pour récupérer encore un peu du sucre qu'elles contiennent (=> versez de l'eau chaude dans votre cuve juste après le soutirage). Soutirez encore.
Récupérez un peu de drêches pour les faire sécher : on peut faire des crackers avec 😊
Le reste peut aller au compost (attention, ça pue grave en séchant en gros paquet)

@framasky à Mâlain, elles vont nourrir les poules \o/

@Gringo_93 J'espère que je pourrais en tirer 16/17L.

@framasky
Tu peux également en faire un substrat pour mur végétal mais il faut bien rincer et bien sécher avant pour éviter l'odeur


On verse le moût dans la cuve et on met à bouillir


En attendant que ça se mette à bouillir, on prépare les sacs de houblon.


On en profite pour nettoyer le seau de fermentation (qui a servi pour le transvasage du moût)

framapiaf.org/media/zMo-s2ddq7


Maintenant que le moût est à ébullition, on peut commencer à y mettre du houblon.


On profite du temps d'ébullition pour préparer le système de refroidissement : un échangeur à plaques et une pompe.


Il est temps pour le deuxième sac de houblon. Et hop ! (pun intented)

@framasky tu prépares quel genre de binouze ?

@framasky c'est ton premier brassin où t'en as déjà fait ? c'est des houblons pas courants dans les IPA que t'as choisi, non ?

@FFShukke_reboot C'est mon 2ème brassin avec cette recette.
Oh si, le target est courant : c'est un amérisant. Par contre, le mandarina bavaria, effectivement, c'est pas le truc qu'on rencontre souvent dans une IPA.

@framasky voui c'est ce que je me disais, et t'en mets beaucoup du mandarina bavaria. Du coup je me demande ce que ça donne. Fruité ? herbal ? Beaucoup sur l'amertume ou pas tant ?

@FFShukke_reboot C'est supposé donner un petit côté agrume, je ne le mets pas pour l'amertume, juste pour le goût.

@framasky "supposé" ? tu veux dire que c'est pas flagrant ?

@FFShukke_reboot Bah, ça dépend un peu de la bouteille 😛
J'avais pas soutiré le fond de levure, donc y a des bouteilles qui en avaient pas mal et du coup y avait un fort goût de levure. Mais celles qui n'en avaient pas, oui, ça sentait bon l'agrume 🙂
Là je vais faire ça tout propre, je vais soutirer la levure comme il faut.

@framasky Thanks ! J'ai appris un mot anglais :D


Le moût a été refroidi non sans quelques éclaboussures

@framasky ça me donne envie de me mettre à brasser.

@FFShukke_reboot C'est du boulot et un certain investissement en matos si tu veux pas trop galérer (le moulin qu'est tip top coûte un bras, le refroidisseur + plus la pompe, pareil, etc).
Mais c'est vrai que c'est cool de boire sa propre bière 😁

@framasky et au final c'est certainement moins cher que de boire des bières à 5 balles pièces achetées chez le caviste. On t'a appris, toi ? Ou tu t'es formé tout seul en brassant ?

@FFShukke_reboot On a brassé une fois comme des gros amateurs quasi sans matos avec des potes, puis un ami de ma copine de l'époque brasse (à coup de cuve de 100 litres lui), donc j'ai été voir comment il faisait, j'ai expérimenté, j'ai invité l'ami une ou deux fois pour qu'il me guide, pis voilà.


Stérilisation du seau de fermentation à l'oxygène actif


On transvase le moût dans le seau de fermentation


On soutire un échantillon pour mesurer la densité

@framasky C'est un boulot de Titan 😱

Tout ça pour déguster en quelques minutes après 😅


On réhydrate la levure (dans du matériel stérilisé).

@framasky c'est bien toute cette stérilisation mais l'opérateur a-t-il sa charlotte et sa blouse indispensables pour éviter un minimum de contamination ? 🤔 une photo, une photo 😂


On met la levure dans le seau, qu'on referme, et on place un barboteur (dans lequel on place quelques grains de chemipro (le truc à l'oxygène actif) au cas où il y aurait appel d'air et que de l'eau du barboteur se retrouve dans le seau)
Il ne reste plus qu'à attendre… et à nettoyer l'appart 😝

J'suis désolé, le seau ne contient que 15 litres de moût. Le carrelage de ma salle de bain a prélevé sa dîme 🙁
(faut encore que j'améliore mon matos pour le refroidissement)

Hum, sur Mastalab, cette vidéo est affichée toute écrasée…
Ping @tom79

@framasky La miniature de la vidéo l'est aussi avec la web UI @tom79

@SohKa @tom79 Mais pas une fois qu'on a démarré la lecture. Pis pour juste une miniature, c'pas grave, c'est plus génant pour la lecture.

@framasky Ah oui, bien sûr. Je l'avais même pas remarquer avant. C'est juste un constat @tom79

@SohKa
@framasky
Et je viens juste de publier une nouvelle version. Je mettrai le correctif dans la prochaine.

@framasky
Bravo !
C'est vrai qu'on est vraiment soulagé une fois qu'on voit les bubulles.
Et merci pour ce #livepouet.

@framasky ça fermente fort en effet.

Je me suis toujours dis qu’il faudrait trouver un moyen de contrôler la température afin que cela fermente plus lentement, ce qui est bien mieux pour le développement aromatique d’après de longue discussion que j’ai eu avec un chercheur de l’#INRA.

@DaD @framasky +1
On fait ça pour le pinard avec des échangeurs "drapeau" en inox, ça permet de réguler la température avec de l'eau fraîche en circuit fermé.

@framasky @DaD J'ai eu fait ça avec un tank à lait genre 2 mètres cube, on refroidit l'eau à 4 degrés et on passe cette eau dans les drapeaux qui sont dans les cuves. On ne refroidit que quelques heures pour ne pas risquer de stopper la fermentation des Rouges.
Pour le Blanc et le Rosé, on fermente assez froid avec des levures spécifiques.

@DaD Arf, oui, mais là ça veut dire avoir un seau de fermentation réfrigéré, donc ça commence à être chaud pour faire ça dans l'appart 😉

@framasky ya de la condensation dans ton glouteur, le mélange tiédit !

@framasky Tes commentaires on dirait des messages de commit 🤣

@framasky 1081 / 1082 ?
Ya un paquet de sucre 😉

@framasky J’aime beaucoup le côté esthétique de la verrerie de laboratoire, mais pour faire des mesures sur des petits brassins je préfère largement l’investissement d’une vingtaine d’euros dans un réfractomètre de poche.

Ça permet de faire une courbe de l’évolution de la fermentation.

Du coup, si tu refais la recette plusieurs fois, tu peux même apprendre à mettre en bouteille au bon moment pour ne pas avoir à sucrer pour la prise de mousse.

fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f

@DaD
Comment tu fais tes prélèvements au fur et à mesure de la fermentation sans risquer la contamination ? Via le robinet, je vais surtout prélever de la levure…
Et sinon, t'as un site où ça s'achète ce genre de machin ? Ça coûte cher j'imagine.

@DaD
Bah ouais mais j'ai un paquet de levure au fond du seau. À moins que tu ne parles de le faire qu'après le soutirage de la levure ?

@framasky si tu n’as pas de cuve cylindro-conique le sous-tirage n’est pas aisé.

Le robinet est normalement assez bien situé pour ne pas avoir que de la levure dans un premier temps.

Quand tu n’as que de la levure c’est qu’il est peut-être temps d’en éliminer, je n’aime pas transvaser dans une autre cuve car c’est risqué mais faute de mieux…

@DaD
Mais tu fais de la bière aussi ? Bon moi je prête ma terrasse 😉@framasky

@DaD
J'ai justement mis mon seau de façon penchée pour pouvoir soutirer la levure facilement (pas de cylindro conique). Ça éliminera au moins le paquet de levure qui se retrouve juste au ras du robinet (ça arrive toujours au ras du robinet chez moi)

@framasky tu ne met pas des champignons noirs pour floculation et avoir une bière bien filtrée ?

@djayroma Boh non, la levure que j'utilise flocule plutôt bien : la raison pour laquelle je me retrouve avec de la levure au fond des bouteilles est que le dépôt de levure est poil de cul au niveau du robinet, mais cette fois-ci, je soutirerais la levure.
D'ailleurs, on soutire la levure quand ? Je me rappelle plus. Au bout d'une semaine ou deux ?

@framasky oui je pense que c'est au 2/3 de la fermentation, mais c'est forcément différent entre lager et pils

@framasky non non je parlais de filtrer les déchets du concassage du malt pour avoir une bière bien translucide.

@framasky et tu trempes pendant le refroidissement et tu filtre pendant la mise en cuve la mise en cuve... Avec un débit lent pour pas casser les flocs (sans traîner non plus compétition toussa)

@djayroma Ah non, je filtre pas. J'utilise juste une passette pour pas avoir à manger dans la bière.
Ma bière est légèrement trouble quand elle ne contient pas de levure, mais vraiment légèrement.

@framasky OK c'est un choix, j'adore faire une bière artisanale cristalline 😅

@framasky ah ? Tiens on utilisait un volume d'eau oxygéné... H2o2 stérilise et quand on ajoute le mélange il se transforme en eau...

@djayroma Je sais plus si on m'a conseillé l'oxygène actif (chemipro) ou si c'était dans mon starter pack (fût de brassage avec résistance, seau de fermentation, barboteur, grosse cuillère en bois pour remuer, etc), mais j'aime bien, c'est pratique et assez économique.

@framasky Erf l'eau oxygénée encore plus 😅