Suivre

Salariés de la tech, continuez de demander des salaires stratosphériques !

La tribune d’un chasseur de têtes, parue dans les Échos a beaucoup fait rire les techs.

zdnet.fr/blogs/zapping-decrypt

Un headshot de toute beauté par @Tris 👌

@framasky
Si ils "demandent gentiment" c'est qu'ils ne peuvent pas nous "contraindre méchamment"
C'est ce que j'ai appris en 20 de SSII/ESN
@Tris

@Tris @framasky
Haha oui je n'avais pas remarqué l'autrice de l'article. Excellent 👌
C'est tellement juste.

@Tris @framasky
Sur le même sujet :

"Les stations de ski cherchent encore à recruter des saisonniers […] Au point que certains employeurs ont dû proposer de meilleurs salaires".😱

Les histoire de la directrice d'un hotel-spa cinq étoiles, du patron du restaurant où l'on mange un parmentier de queue de bœuf à 45 euros et du gérant de station de ski qui vont "devoir améliorer les salaires et les conditions de travail" "et d'hébergement"… m'ont *presque* tiré une larme.

francetvinfo.fr/economie/les-s

@gub @Tris @framasky

Je ne vois pas où est le problème du parmentier à 45 €. Celui qui paye ce prix fait un choix libre.

Ce que je trouve bien, en revanche, c'est que les salariés de ce restaurateur font plus la loi et obtiennent de meilleures conditions de travail. Ils bénéficient du parmentier à 45 €.

Le luxe (ou l'excès ici) ne présente pas de difficulté, dès lors que tous les acteurs de la production en profitent, et pas uniquement les patrons.

@levoilaux1
J'ai cité le prix du parmentier pour qu'on comprenne de qui on parle (et pas des clients hein). On ne parle pas de la crêperie du coin, mais de quelqu'un qui fait sûrement davantage de marge et qui a dans son business plan des emplois précaires avec de mauvaises conditions (salaire, logement, conditions de travail).
@Tris @framasky

@gub @Tris @framasky

Nous parlons bien de la même chose. Que le restaurateur pratique des pris prohibitifs n'a pas d'importance s'il a les clients pour les payer. L'important est que ses employés en emportent une partie. Et c'est ce qui semble se dessiner. C'est ce qui me semble essentiel : ce restaurateur est obligé d'inclure dans son business plan les conditions de travail et de rémunération de ses employés, faute de quoi il ne trouvera pas de personnel et ne fera pas de chiffre.

@framasky
J'adore :-) J'ai même appuyé là-dessus au cours dune Fresque du Numérique dans une école en disant qu'ils seront en position de force en sortant d'école pour imposer aux boîtes de bosser proprement.
@Tris

@framasky @Tris
« Il n’y a que dans les films français et dans l’imaginaire de certains élus que l’entreprise est un cocon familial où tout le monde est beau et gentil. »
Là-dessus je réagis. Hors des grands groupes, les patrons sont des femmes et les hommes ordinaires qui majoritairement font de leur mieux pour garder leurs équipes stables. Sans tomber dans la caricature une entreprise reste un lieu d'apprentissage voire d'épanouissement.
Du moins c'est ce que j'ai vécu.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !