Suivre

via @rezo

le 3 juillet dernier déjà un site "Seveso haut" proche de Paris…
« une installation stratégique de la plus grande station d’épuration des eaux usées d’Europe est totalement détruite par le feu à trente kilomètres de la capitale(...). Ce site n’a cessé d’enregistrer des sinistres de plus en plus graves depuis plusieurs années. Sa gestion est entachée par des dévoiements sans précédent en matière de marchés publics. »

blog.mondediplo.net/omerta-sur

@AugierLe42e @rezo

tu as bien fait de migrer plus au sud, semble-t-il (oui enfin AZF quand même…)

@goofy Justement, AZF n'existe plus 😅
Mon père a passé toute sa carrière sur ce site. J'y ai moi-même faire plusieurs stages et jobs d'été. Chuis étonné de lire que « Ce site n’a cessé d’enregistrer des sinistres de plus en plus graves depuis plusieurs années. Sa gestion est entachée par des dévoiements sans précédent en matière de marchés publics » 🤔
@rezo

@goofy Je pense que l'article exagère carrément : « Il faudra entre trois et cinq ans pour la reconstruire, au prix, dans l’intervalle, d’une pollution gravissime de la Seine ». Faut pas déconner… La clarif, elle a pas toujours existé. Si les eaux n'y passent plus, c'est pas non plus *si* grave que ça 😒
@rezo

@goofy Voilà, Wikipedia me dit que la clarif, c'est 2000…
La vache, le coup de vieux… Je l'ai vue se construire, cette unitée 😅
@rezo

@goofy « Hier avec l’incendie de la clarifloculation, les herbes hautes et sèches ont pris feu, lequel a failli atteindre la zone Biogaz ». Ouais, ça c'est chaud… Si la zone biogaz avait pris feu… Bah elle aurait pas pris feu, en fait, elle aurait carrément explosé, quoi…

@rezo

@AugierLe42e @goofy @rezo Clairement, autant le calendrier est exact, autant la pollution gravissime, c'est faux. Il y a déjà eu plusieurs rejets en Seine au cours d'épisodes pluvieux importants, et seul l'épisode du 25-26 juillet a provoqué une mortalité piscicole à la suite de l'incendie. Il y a un risque que ça se reproduise, c'est certain, mais pas du tout dans les mêmes proportions que le 3 juillet.

@goofy @rezo J'ai relevé plusieurs erreurs dans l'article, à coté d'autres choses vraies. Ce n'est pas mon rôle d'y répondre (ça pourrait me valoir des ennuis pro), mais en particulier le caractère "mécanique" de la répétition des mortalités piscicoles doit être très fortement pondéré. La Seine en juillet était très fragile (température élevée, bas étiage), une configuration qui ne va pas se reproduire avant l'été 2020.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Mastodon est un réseau social utilisant des protocoles Web ouverts et des logiciels libres. Tout comme le courriel, il est décentralisé.