Suivre

Emma Humphries a Ă©crit :
« Il n'y a pas de "crise de l'obésité des sites web"
Il y a une crise sur le Web mobile parce que nous n'optimisons pas pour les personnes qui ont une faible bande passante avec des quotas de données, et l'expérience de navigation mobile est affreuse.
Il y a une crise avec les publicitĂ©s sur le Web parce que les gens les bloquent (Ă  juste titre), les sites perdent des revenus, et les seuls qui profitent des publicitĂ©s sont les vendeurs de technologie publicitaire
 » 1/2

· · Web · 1 · 7 · 4

2/2
«  Le pistage sur le Web est en crise parce qu'il est effrayant, qu'il viole la vie privĂ©e des gens et qu'il alourdit le processus d’accĂšs Ă  une page.
Il ne s'agit pas d' « obésité », mais de problÚmes structurels, politiques, conceptuels et techniques (dont beaucoup ont des solutions).
Toutes les décisions techniques sont politiques. »

emmas.site/blog/2020/06/14/no-

Afficher le fil de discussion

@goofy À tempĂ©rer cependant : grosses images, vidĂ©os partout, scripts partout pour faire des sites « interactifs », choixde frameworks lourdauds pour des raisons oiseuses d'industrialisation.
Bref, ce n'est pas que la faute de la pub et des trackers, mĂȘme si je les dĂ©teste aussi.

@panais @goofy Mmh, j'ai l'impression que ce que tu dis rejoins la mĂȘme critique: les choix qui sont faits favorisent des intĂ©rĂȘts politiques et Ă©conomiques plutĂŽt que l'expĂ©rience des utilisateurs

Vu l'Ă©tat de la connexion Internet dans certains endroits (en Éthiopie par exemple ;)), surfer sur mobile est une gageure

@dodosan @goofy C'est vrai que je n'ai pas lu l'article entier
 flemmasse du vendredi que je suis 😉

@dodosan @panais @goofy

AprĂšs, dire que des choix politiques mortifĂšres conduisent Ă  des sites "obĂšses", est-ce mal ?

Ça ne veux pas dire que tous les "gros" sites sont mauvais, juste que certains choix politiques et surtout commerciaux favorisent l'obĂ©sitĂ© des sites.

Et du coup le parallĂšle me semble d'autant plus criant, et je rejoins sans doute quand mĂȘme l'autrice sur la solution :
ça ne sert à rien de taper sur le "poids" des sites, il faut régler les problÚmes structurels derriÚre.

@dodosan @panais @goofy
Ben bravo Berthold, je n'ai plus rien Ă  dire, parce que je suis entiĂšrement d'accord avec toi.
Mais je voulais quand mĂȘme que ça se sache 😁
Effectivement les deux critiques sont liĂ©es et vont dans le mĂȘme sens en rĂ©alitĂ© : si les sites (et la catastrophique expĂ©rience utilisateur) sont devenus ce qu'ils sont, c'est effectivement parce que certains choix politiques ont Ă©tĂ© fait.
On pourrait en faire de différents, pour le bien de tous.

@matiu_bidule @dodosan @goofy Bon sinon oui, « obésité » c''est pas sympa pour les gens obÚses.

J'ai lu l'article et je maintiens qu'elle limite un peu vite le problĂšme. Mais c'est peut-ĂȘtre pas son propos, elle rĂ©agit peut-ĂȘtre juste au terme « obĂ©sitĂ©. »

Mais au fond on est tous d'accord, il s'agit de décisions politiques qu'on pourrait prendre différemment.

@panais Pas encore lu l'article, mais il y a aussi de mauvais professionnels et des contributeurs non avertis de bonnes pratiques, hors terrain politique ou publicitaire. @matiu_bidule @dodosan @goofy

@goofy autant je suis d'accord avec elle,notamment sur le terme "obésité", autant on ne peut pas ignorer que certains CMS génÚrent des pages énormes, récupérant des fichiers/images/scripts partout (pas seulement pour la pub) sans raison et ça ralentit tout aussi.

Inscrivez-vous pour prendre part Ă  la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !