Goofy 📖 🍝 utilise framapiaf.org. Vous pouvez læ suivre et interagir si vous possédez un compte quelque part dans le "fediverse". Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en créer un ici.

Goofy 📖 🍝 @goofy@framapiaf.org

@birros Tu ne gênes personne en confiant ici la souffrance que te cause la solitude. Ce réseau social est un espace où s'expriment chaque minute des personnes en mal-être à des degrés très divers depuis "je déteste mes cheveux trop frisés " jusqu'à l'envie d'en finir avec la vie.
Ici tu ne peux pas trouver le bonheur ni une quelconque thérapie mais reste un peu par ici, il n'est pas impossible que ce média si froid ne t'apporte un peu de chaleur humaine

@etienne_cdl
Imagination ô pouvoir.

sous les pavés la page

@etienne_cdl
Pire spirituel.

Alma ma terre

Fisc prodigue

Nièce et Daguerre

L'absence est la chose du monde la mieux partagée.

🎵 L'élite est entrée sans prévenir !
Devant ses chars d'assaut vous n'aviez que vos idées Renforçons l'amitié proclamons vos slogans !
Amitié enfermant des gens nommés dissidents Dissidents !! L'élite !! Dissidents !! L'élite !! Dissidents !! L'élite !! Dissidents !! L'élitSoundCheck e !! Dissidents !! L'élite !! 🎵

Trust - L'elite
youtube.com/watch?v=YoQi8vYAEq

framapiaf.org/media/B57G7PMaUq

It is discovered that nightmares are actually twisted memories from an alternate version of yourself in a parallel universe. You find a book on Lucid Dreaming to take control of your nightmares and change the future for your alternate self.
#writingprompts #writing

En ouverture de l'AG de @Framasoft 2 minutes avant le début : l'Internationale, pas moins

je ne l'utilise pas mais 'paraît qu'c'est pas mal

lessy.io/

@marien

Philippe Vion-Dury : « Le vrai visage de la Silicon Valley, c’est celui du capitalisme prédateur »
comptoir.org/2016/10/28/philip

Phillipe Vion-Dury est journaliste, spécialiste des questions de société, des nouveaux modèles économiques et des technologies. Il vient de sortir aux éditions Fyp son premier essai intitulé « La nouvelle servitude volontaire ». Il y analyse la nouvelle société numérique qui est en train d’être érigée par les startups de la Silicon Valley, en Californie.