Suivre

L'année dernière lorsque mon enfant a passé ses évaluation nationales de CP, avec ma conjointe nous avons voulu nous opposer au titre de la RGPD à l'utilisation de ses données. Maintenant 18mois plus tard nous avons une réponse du Ministère de l'Education Nationale nous demandant de justifier d'un besoin impérieux pour justifier notre demande. La répons "heu ce sont les données de mon enfants donc je ne veux pas" n'est pas une réponse acceptable. Quelqu'un peut il nous aider à rédiger la réponse

Merci d'avance pour l'aide et les repouet' seront appréciés!

Merci à tout vos repouet!
Voici ce que nous avons envoyé:
Bonjour,
Nous n'avons eu aucune information officielle sur le traitement des données de notre enfant.
Où ces données seront elles stockées ?
Quel serveurs?
Quel hébergeur?
Quel pays?

Je sais qu'il n'y a que 2 grosses entreprises ayant la capacité de réaliser ce genre de stockage de masse et ce sont Amazon et Microsoft.
Seulement le Patriot Act Américain stipule que toutes les données stockées sur leur serveur ou cloud leur appartiennent et ils peuvent en disposer comme ils veulent.
Comment pouvez vous nous assurer la confidentialité de nos données ? et leur utilisation future?
Le régime légal auquel est soumis Amazon n'est pas une garantie suffisante pour nous.

De plus il est dit que les données sont anonymisées et qu'elles ne seront conservées que jusqu'à la fin du cursus scolaire de l'enfant. Si les données sont anonymisées comment sait on alors que l'enfant a terminé ses études et que l'on doit supprimer ses données??

Vous comprendrez qu'au delà d'un besoin impérieux trop de questions sont en suspens pour que nous donnions l'accord pour l’utilisation des données de notre enfant. Dans le contexte actuel où nos données sont largement exploitées par les gros groupes informatiques tels que Google ou Amazon, nous ne voulons pas courir le risque que ces données atterrissent dans leur mains.

Voilà en substance l'argumentaire que nous avons essayé de dévolopper.

@guygoye

Réponse donnée par un membre compétent de @LaQuadrature sur un liste de discussion concernant un élève de seconde ( vu de loin même question et même réponse de l'administration)

@guygoye

« Le traitement ne
repose pas sur le consentement mais sur la nécessité du service public,
ce que le RGPD prévoit tout à fait et de façon bien trop large.
Le droit d'opposition est un droit très
faible : si le responsable du traitement a été autorisé à faire le
traitement pour une autre base que le consentement, l'opposition n'a
d'effets que dans des cas exceptionnels

Merci @Marie_Odile_Morandi
C'est bien ce dont nous nous rendu compte avec les réponses de CNIL et du défenseurs des droits. On nous a opposé la nécessité de service public qui est à priori supérieur à tous nos doutes et questions sur la gestion et le traitement des données. En un mot elles ne nous appartiennent à part refuser que notre enfant passe ces évaluations ou de s'opposer à la saisie des résultats.

@guygoye
C'est pour ça qu'on lutte tant pour exiger que les traitements se
fondent sur le consentement - car on a aucun moyen très efficace de
lutter contre les traitements qui se fondent sur autre chose

@guygoye sérieusement ? Ils ont osé répondre ça ? Je suis désolé pour vous... Je crains l'entrée à l'école de ma fille pour ce genre de raisons...

@xakan_ ne t'inquiète pas face à cette réticence nous avons demandé aux enseignants de ne pas remonter les résultats des évaluations suivante. Il faut savoir que le défenseur des droit et la CNIL nous ont jetés.

@guygoye Un des éléments est le fait qu'une société États-Unienne (Amazon en l'occurrence) aient accès à ces données me semble une raison. Le régime légal auquel est soumis Amazon n'est pas une garantie suffisante.
Concernant la «pseudo» anonymisation des résultats, comment se fait-il que les enseignants (et les parents récupèrent les résultats des jeunes ?)

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Mastodon est un réseau social utilisant des protocoles Web ouverts et des logiciels libres. Tout comme le courriel, il est décentralisé.