Monsieur B. utilise framapiaf.org. Vous pouvez læ suivre et interagir si vous possédez un compte quelque part dans le "fediverse". Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en créer un ici.

Monsieur B. @jesuismonsieurb@framapiaf.org

La réputation du whopper est très surfaite.

Monsieur B. partagé

C’est amusant, cette fascination. Je pense pouvoir perdre toute objectivité face à la séduction qu’exerce sur moi une belle voix. Sans doute pourrait-elle me dire des choses folles, ou même bêtes : je n’entends plus ; je ne fais qu’écouter. Toute la surface est occupée par les sons, que rien ne traverse.
La femme que j’aime possède cette voix. Mais je m’en suis fait une couverture d’émotions chaudes, et j’écoute aussi ce qu’elle me dit.

J’ai entrouvert ce soir le rideau rouge du monde lyrique, découvrant des coulisses aussi sublimes que navrante, grâce au regard distancié d’une soprano. A mille lieues de bien des clichés, j’ai savouré sa voix parlée, fruit d’un travail sans doute plus acharné qu’elle n’est prête à la dire. Une belle voix douce et légèrement grave, qui se pose aux points dans une finale à peine tenue.
Ce que j’aime les belles voix.

Cette soirée passée entre deux collègues de sciences molles, un laborantin de physique et une chanteuse lyrique est des plus agréable.
Encore une rencontre étonnante de déroute régulière.

Mardi matin. Toujours pas d'empereur, pas plus que sa femme ou le petit prince. Je suis pourtant chez moi. On va poncer les murs : ça devrait faire suffisamment de bruit pour qu'ils entendent, des fois qu'ils décident de se bouger les fesses, un peu, ces nobliaux.
(Quand je pense qu'on dit que la ponctualité est la politesse des rois, ça me donne des envies de 4-août, ça…)

Monsieur B. partagé
Monsieur B. partagé

C'est lundi, avec la promesse d'un après-midi de charcutage gingival. Mais c'est pour mes filles, alors ça va.

Monsieur B. partagé

Quand je pense que certaines mauvaises langues disent que j’en fais trop.