Monsieur B. utilise framapiaf.org. Vous pouvez læ suivre et interagir si vous possédez un compte quelque part dans le "fediverse". Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en créer un ici.

Monsieur B. @jesuismonsieurb@framapiaf.org

Monsieur B. partagé

La bière qu'a apportée ma sœur, de la Ratz triple brassée en Languedoc*, peut avoir une responsabilité dans ce que ce rêve à de louche, voire inquiétant.

*7,2 %, tout de même.

de la nuit passée, je survolais sans être sur que ce soit moi une cité majestueuse aux tonalités ocres et jaunes. Mais ces tonalités étaient musicales. La ville vibrait de notes. Les plus hautes tours semblaient tendre un cou démesuré et leur sommet vibrait tant que je trouvais des réponses à des problèmes grammaticaux jusqu'ici irrésolus.

Monsieur B. partagé

Je me relis, mais pas complètement.
Cette a été rattrapée d'un côté. À moitié pardonnée ?

Il y avait quelque temps que la peau ne m'avait pas picoté de la sorte, comme une cicatrice dont les doigts qui l'effleurent ravivent l'histoire le temps d'une fugacité.
Il en va toujours de même, je devrais le savoir aujourd'hui, quand de grands changements se profilent à l'horizon.

Quelles seraient nos soirées aujourd'hui, avec les moyens qui sont les nôtres à quarante ans et l'expérience rhétorique accumulée ?

Pourtant, combien d'heures j'ai passées derrière mon écran à raconter des histoires ?
Si cela me remonte à la tête, c'est que je suis tombé sur mon classeur de scénarios. et , mes principales amours, m'ont fait mener sans doute un peu plus que les deux-cent-dix-huit histoires que j'ai retrouvées.

La dernière fois que j'ai joué à un jeu de rôles, le téléphone portable le plus moderne était le Nokia 3110.
Quelque chose me dit que je vais me choisir une petite table à , le weekend prochain à Sainté.

Monsieur B. partagé