jsa a partagé

« l’article [...] doit être interprété en ce sens que l’acquéreur légitime d’un programme d’ordinateur est en droit de procéder à la décompilation de tout ou partie de celui-ci afin de corriger des erreurs affectant le fonctionnement de ce programme, y compris quand la correction consiste à désactiver une fonction qui affecte le bon fonctionnement de l’application dont fait partie ledit programme. »

Donc on a le droit de casser les DRM, maintenant ?

droit.developpez.com/actu/3191

Et encore ... Quand tu peux trouver de la crème crue du côté du mois de mai ...

jsa a partagé

I am sick and tired of constantly reviewing settings in web browsers to see if they have snuck in some new tracking mechanism that I get to disable because "your privacy is important to us".

I am sick and tired of all the black UX that goes into this, like opt out instead of opt in, or at least providing top level choices like, say, Fuck NO I'd NEVER EVER Like You To Track ANYTHING Now And In Every Perceivable Future. Like sync'ing every setting in your profile except tracking related settings, because hey that way you might by mistake opt out of tracking on another installation where you really wanted to be tracked. The list goes on and on.

Browsers are critical infrastructure and clearly an open source stamp on them fails in itself to provide any meaningful shield towards capitalist subversion.

I'd like a browser with a license that explicitly rules out *any* kind of commercial entity or interest contributing or directing development.

#surveillancecapitalism

jsa a partagé

In our latest newsletter...

/e/ is not only a degoogled mobile OS, it's also a cloud where users can store pictures, videos, calendar, contacts... edit and share their document online...

Based on @nextcloud @ONLYOFFICE ...

Read more at: 🇬🇧🇫🇷🇩🇪🇪🇸🇮🇹
e.foundation/leaving-apple-goo

#mydataisMYdata

jsa a partagé

🔞Violence Japanese style🔞 

🔞Violence in Japanese family🔞

Donc, ce mercredi matin j'avais rendez avec mon frere ainé pour ce duel. Je lui avait lancé ce défi et il l'avait accepté de crainte de paraître reculer devant une fille.
Il est mon ainé de12 ans et a environ 30 cm et 50 kg de plus que moi. Il est maitre d'armes. Je suis juste disciple d'une autre école de kenjutsu. C'est lui qui m'a forcée des l'âge de 6 ans à me former aux armes traditionnelles en n'hésitant pas pour cela à me rouer de coups impitoyablement. Je tenais depuis si longtemps à cette confrontation, j'ai saisi l'occasion qui se présentait sans en prévenir mon sensei, contre toutes les regles…
La rencontre se déroulerait en 3 reprises, au bokken, mais dans les conditions d'un duel réel au sabre : tous les coups permis.
Un arbitre incontestable et pour chacun de nous deux un assistant étaient prévus.
Le combat aurait lieu dans un endroit discret sans autres témoins.

Ma chérie était arrivée de Paris la veille au soir par l'autoroute, C et G mes vieux amis seront de la partie : C conduira l'auto et G va m'assister.

j'ai passé mon vieux hakama, coton bleu délavé, C me prête un tres joli haori jaune à rayures. Il a les manches courtes et étroites au poignet, il ne gênera pas mes mouvements et si mon frere me démolis au moins je serai jolie à l'hôpital…

On arrive en avance, 9:5 AM, un vigile nous ouvre la grille d'un site industriel, parking désert, on décide d'attendre dans la voiture. J'ai la trouille, ma princesse me tient la main en silence. J'ai du mal à avaler ma salive. J'ai pas peur qu'il me démolisse, j'ai peur de ne pas être à la hauteur.

Arrive une grosse auto noire, un homme en descend c'est l'arbitre, il nous invite à le suivre, mon frere sort de la voiture, en tenue noire marquée du mon familial… D'un coup j'ai 6 ans, il me terrorisait et je sens mes jambes mollir sous moi, j'avance comme une automate, on entre dans un hangar vide, le sol est vert, tres lisse et donne une impression de souplesse sous les pieds. Je n'entends pas l'arbitre qui nous rappelle les conventions, je suis comme un paquet de chiffons, je n'ose même pas croiser le regard de mon frere qui doit surement se réjouir de ma nervosité.

Face à face.
Les bokken se touchent une premiere fois, l'arbitre donne le signal, immédiatement j'oublie tout, je suis seulement le prolongement du bokken, il me mène, mon esprit est libéré, ma volonté propre s'efface derriere les enchaînements de gestes.

Mon frere attaque tres fort pour me donner une leçon, je pare 1 ou 2 coups ajustés, il avance pour une attaque à la tête, au lieu de parer classiquement, je fléchis les genoux, ce qui l'oblige à avancer un peu plus les bras car je suis plus petite, tac je le bloque par dessous au poignet gauche, son bokken glisse sur mes cheveux, effleure à peine ma joue droite.
1 point partout annonce l'arbitre
Mais
Mais tout le monde a vu et lui sait : avec une vraie lame je lui tranchais les tendons et la veine du poignet, il était hors de combat. Au pire j'avais une légere coupure à la joue. C'est un gros 1er point.

2e assaut tres brutal, mon frere veut me blesser c'est évident. Encore attaque à la tête je répond classiquement un pas de côté, je m'incline à gauche mon bokken allongé vertical protege mon dos ou glisse son attaque à droite, je pivote sur le pied du même côté et le touche au côté droit exposé
2 pour moi, contre 1

3e assaut, s'il gagne il faudra prolonger, je m'attends à quelque chose de violent.
Je suis plus petite, donc je me rapproche tres pres pour le gêner.
Mon frere met tout son poids sa force et sa colere, légere et mobile j'esquive plus que je ne pare et vois la faille : je m'efface de côté et recule d'un pas devant une attaque au bras qu'il tente de me casser, lâchant mon bokken de la main droite que je lance derriere moi je porte un tsuki de la main gauche qui me fait gagner en longueur, il vient s'y planter…

j'ai gagné
J'ai été à la hauteur

Je recule de 5 pas, l'arbitre proclame ma victoire, mon frere n'a pas bougé. Je crois qu'il me voit pour la premiere fois de sa vie. Il me domine de toute sa hauteur, son regard est d'un intensité incroyable, comme moi il a les yeux tres noirs.

ET IL ME SALUE, mais pas comme au début du combat, ironiquement, non il me salue en égal.

J'ai ce que je voulais depuis tant d"années. Il aura fallu utiliser les armes que lui même m'avait mises en main. Mais pourquoi ?

je suis en seiza, vide comme un sac, mon esprit plane au dessus de moi, je suis oiseau, l'arbitre et les assistants en rêve reglent les formalités.

Mon frere avant de sortir hésite, revient :
« je regrette…» un geste suspendu de la main… une seconde, puis sort.
je ne sais pas ce qu'il regrette, je ne saurai sans doute jamais car je ne souhaite pas le revoir.

Sur le trajet de retour, contre la poitrine de ma princesse, moi petite fille, adolescente puis jeune femme, toutes les trois pleurent pleurent ces larmes rentrées ou mon coeur baignait depuis trop longtemps

Like electric cars with batteries ...

jsa a partagé

Le truc que j’ai toujours trouvé dingue, c’est que lorsqu’il y a un soucis d’interopérabilité, c’est toujours à la « partie libre » de faire l’effort.

Cela m’est arrivé un sacré paquet de fois de vouloir dire aux gens de contactez le support Microsoft mais tout le monde semble trouver normal qu’il n’y en ait pas 🤷

#LogicielsLibres #LogicielLibre #LogicielsPrivateurs #LogicielPrivateur #politique #capitalisme

(cc @Khrys)

Ça n'avait pas d'autre prétention ;-)

- Elles sont où mes données ?
- Dans Ton Cloud !

jsa a partagé

@devnull @sebsauvage au final je penses que c'est réellement la question de la liberté qui fait peur pas la complexité: ça implique un choix (même induit) et les gens détestent choisir
tu demande à quelqu'un 'qu'est-ce tu bois?' iel te réponds soit sa boisson habituelle soit 'ho n'importe' ...
et si iel réponds 'qu'est-ce qu'il y a' c'est généralement l'embaras et ça prends une heure ... ;D

donc pour les gens la 'solution par défaut' est 90% du temps la bonne, et GGL/M$ en font office (lol)

Pris comme ça effectivement, l'expérience ne peut être que positive ...

Ahhhhh le fusil lance-clous ... Le petit plaisir de retrouver un ennemi cloué au mur ... </nostalgie>

jsa a partagé
Un balanin des châtaignes, ou balanin "éléphant", insecte de la famille des charançons, qui ne sort jamais sans son masque 😎 et sa trompe (un rostre appelé "tribune").
jsa a partagé
jsa a partagé

browsing with NoScript really is something else. in awe at the number of sites that have literally NOTHING to show you unless you turn on JavaScript, not even a warning that "this website only works with JavaScript"

@hex : I think you just follow the game GAFAM play. There is no internet privacy, it is privacy as such, and for GAFAM there is no place for it. If no one act as @ilyess acts, there is no problem, and if there is no problem, why change something which works and generate no problem ? As GAFAM are insane, it can cause harm, sure, but tell that pointing out problems deserves loosing friends and privacy is realy far from concerns.

jsa a partagé

@ilyess I don't understand why people who are worried about Facebook having their information are on Facebook at all. They that would sacrifice sharing with friends in the name of Internet privacy deserve neither friends nor privacy. Ben Franklin said something like that, and it's still true today.

jsa a partagé

@pyre35 My concern isn’t with how to get them the address safely but rather with what they would do with it once they get it. It’s not that I don’t trust them. It’s just that they don’t know any better when it comes to online #privacy. Most people don’t.

Déplier
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !