@kvuilleumier À l’oral on y arrive bien pourtant avec le contexte où cette phrase est placée. Du coup à l’écrit c’est pareil.

Suivre

@freetux Au moins, ça lève tout ambiguïté.

ÀMHA, si c'est écrit "faux", on pourrait penser que c'est volontaire, et donc que le "mauvais" sens est totalement assumé, car l'écrit est supposé être réfléchi, alors que le discours oral est moins contraignant.

Les règles de français sont parfois pénibles et souvent complexes, mais elles ont presque toujours un sens, une finalité logique. Cela est d'autant plus important dans des domaines sensibles où la moindre virgule est cruciale (droit) !

@kvuilleumier Prendre une situation anecdotique pour justifier une règle discutable et la généraliser à toute la langue est assez osé quand même je trouve.
Énormément de règles de la langue sont totalement sorties d’un chapeau d’un académicien qui n’ont aucune justification logique ni pertinente. La langue est pleine d’ambiguïté t’façon, on vit très bien avec.

@freetux C'est un exemple parmi tant d'autres, dont le but premier est d'être humoristique :-)

Si j'ai bien compris, tu trouves donc que les règles de l'accord du participe passé n'ont aucune justification ?

@kvuilleumier Nan, je trouve que cet argument n’est pas valable pour justifier que cette règle est pertinente ou non. En vrai j’ai assez tendance à être conservateur sur la langue bien que je me soigne parce qu’en vrai elle aurait bien besoin de beaucoup de ménage. J’ai aussi tendance à l’appliquer à l’écrit comme à l’oral aussi.

@freetux @kvuilleumier

Restons ambigus:

"Le décès de cet homme que j'ai tant désiré."

@e_jim @kvuilleumier On a aussi le droit de reformuler la phrase pour éviter les ambiguïtés. ^^

@e_jim @freetux Parfois, les deux sont possibles en même temps. C'est l'amour vache :P

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Mastodon est un réseau social utilisant des protocoles Web ouverts et des logiciels libres. Tout comme le courriel, il est décentralisé.