Suivre

cafepedagogique.net/lexpresso/

"Ainsi toute critique portée par un enseignant sur l'institution pourrait être légalement sanctionnée par une révocation. Ce que poursuit le ministre c'est la généralisation du devoir de réserve qui concerne aujourd'hui les seuls cadres du système éducatif ou des cas bien particuliers."

C'est rassurant tout ça...

@linaewen Je trouve que l'article glisse très (trop ?) rapidement de "propos mensongers ou gravement diffamatoires" à "toute critique".
Des propos sont diffamatoires à partir du moment où un juge les a qualifiés comme tels. Je ne vois pas comment l'EN pourrait révoquer sur la base d'une critique publique.

@FredricT Bah le truc c'est que les propos diffamatoires c'est déjà puni par la loi.
Et au vu des méthodes de ce gouvernement, juste après le , ça fait un peu "bonne excuse pour punir les profs qui critiquent ouvertement l'Education Nationale" quoi.
Mais j'espère me tromper hein ^^

@linaewen

Et comment on fait pour améliorer les conditions de travail et d’enseignement si on ne peut pas communiquer sur les problèmes ?

@AntoineD Bah justement, on dit rien parce que sinon les gens pourraient se rendre compte que supprimer toujours plus de moyens (par exemple supprimer 2600 postes dans le secondaire ahem...) ça aggrave les choses --'

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.