Suivre

🎈 Salut les libristes ! 🐧
Dites-moi, quels problèmes est-ce que vous rencontrez pour travailler avec des designers dans vos projets libres ?

Je cherche un maximum de réponses pour connaître les problèmes les plus récurrents et en découvrir de nouveaux :blobreach:

@maiwann

Le fait de ne pas avoir photoshop ou sketch sous linux 🙈

@maiwann @AntoineD Le fait que tous les designers utilisent photoshop ou sketch 😛

@Lanza @maiwann @AntoineD Avec Zeplin/Avocode ça rendrait pas la collaboration meilleure ?

@maiwann Problème n°0 : trouver un designer pour un projet libre.
On envisagera alors seulement d’avoir un problème avec lui par la suite 😂 cc @design_libre

@aeris
Perso, je connais pas mal de designers qui seraient interessés pour travailler sur des projets libres mais c'est une communauté difficilement approchable selon moi, quand on est designers, car c'est un travail souvent mal(pas) compris et souvent jugé comme inutile... Du coup ça calme les ardeurs
@maiwann @design_libre

@yannsaintclair @aeris @maiwann @design_libre Il y a des des graphistes et designers qui bossent 100% en libre.
Bon, on n'est pas super nombreux, mais on existe!

@Monolecte Personne n'a mentionné la suite Qt Creator qui comprend un logiciel appelé Designer, est-ce que c'est à côté de la plaque ?

Designer permet d'utiliser les éléments déjà conçus (plugins) ou les éléments de base, et de les agencer, et le résultat est utilisable directement dans le code.

@yannsaintclair @aeris @maiwann @design_libre

@Monolecte @ffeth @yannsaintclair @maiwann @design_libre C’est orienté QT uniquement, et les composants « réutilisables » sont généralement peu réutilisables dans des applications lourdes…
Trop de codes métiers à brancher derrière.

@aeris En développement itératif le designer peux concevoir les éléments, les confier aux devs qui en font des morceaux d'applis puis des plugins pour le logiciel Qt Designer, utilisables par le designer dans l'itération suivante.

@Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre

@ffeth @Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre Ça c’est la théorie. Tout comme CSS devait permettre la réutilisabilité de composants.
La pratique est quand même vachement plus nuancée que ça, les composants sont vite designés pour un usage spécifique et peu réutilisables, ou à l’inverse très générique et du coup tes devs en subissent les contraintes (coucou Bootstrap ! See speakerdeck.com/stephaniewalte && cc @stephaniewalter )

@ffeth @Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter Ben ça casse tout l’intérêt du composant qui a vocation à être réutilisé justement…

@aeris Je me suis mal fait comprendre:
On peut faire une conception d'interface avec des petits bouts que le designer pourra intégrer lui-même au bon endroit du modèle complet.

@Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter

@ffeth @Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter Non, ça c’est un pur mythe de client qui ne veulent pas investir dans une réflexion UI/UX. 😃

@ffeth @Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter Le composant, c’est le designer qui doit l’imposer (ici le mot est certainement trop fort, mais c’est l’idée) au développeur, et non l’inverse.

@ffeth @Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter C’est le designer qui porte la vision *globale* de ce qu’est l’interface et de comment elle va être utilisée. Exemple juste excellent du player vidéo de Stéphanie. Faire un player « par morceau » en terme de design en espérant repomper des bouts à droite à gauche, c’est se prendre le mur de l’utilisabilité, il faut une solution spécifique au final et « d’un bloc ».

@ffeth @Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter Et il faut réfléchir déjà où tu vas le poser, comment il s’intègre à la page, comment on y accède, à quelle vitesse. Espérer pouvoir l’introduire « plus tard » sans avoir penser globalement le produit *fini*, c’est aller droit dans le mur…

@aeris Bah on peut pas non plus tout concevoir d'un coup. Ça marche aussi dans l'autre sens : concevoir la fenêtre avec des bidules en blanc, qu'on remplace peu à peu par des bidules designés.

@Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter

@ffeth @Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter Oui, et ça demande donc d’avoir déjà une idée globale du truc, et même si effectivement tu livres morceau par morceau, l’interface globale, elle, existe déjà complètement sur le papier ou dans la tête du designer.

@ffeth @Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter Et pour avoir déjà subi^W utilisé QT Designer, espérer pouvoir modifier un soft un peu complexe de manière notable avec ce truc, autant aller jouer au loto, tu as plus de chances que ça se passe bien…

@aeris je sais pas si je l'ai utilisé davantage ou moins que toi (uniquement avec PyQt), mais ça s'est bien passé.

@Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter

Déplier
Déplier

@aeris Oui, comme en architecture, le design répond à la fonction. Genre, tu ne fais pas des pages avec 10 menus déroulants à valider quand ton utilisateur final est un ouvrier qui devra bosser sur une chaine de production en flux tendu sur un terminal assez rustique, avec des contraintes de productivité @ffeth @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter

@aeris Faut penser encore plus en amont que cela en terme de rapport entre la fonctionnalité et l'usage en conditions réel par l'utilisateur final.
Et là, j'ai vu de la grosse merde! @ffeth @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter

@aeris Oui, le design n'est pas le truc pour faire jolie à la fin. Le principal problème que j'ai rencontré avec les dev, c'est qu'ils n'ont aucune vision ergonomique dès le départ? Ils créent une réponse technique à un problème technique, mais se contrefoutent de l'usage quotidien par des vrais gens @ffeth @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter

@ffeth @Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter (Le lien merdouille un peu… Il faut aller au § « Ah oui, mais ici je préfère ça comme ça »)

@aeris Là c'est un problème habituel de l'ingenierie : NON TU NE CODES PAS une interface générique et réutilisable tu factoriseras plus tard s'il le faut.

@Monolecte @yannsaintclair @maiwann @design_libre @stephaniewalter

@aeris @maiwann @design_libre cherche dans la communauté Arabe ou Perse (Iran). Ils y a beaucoup de designer talentueux qui travail sur des projet libre. L'auteur du template Admin LTE en est un exemple.

@maiwann bah quitte a déclencher des shit-storms :
Parce que quand je commence un nouveau projet, je ne sais pas encore trop où il va, je ne sais pas si moi-même je vais être motivé pour continuer de développer et maintenir le projet (je veux peut-être juste m'amuser), donc je n'ai pas envie de faire appel à un designer pour un truc dont l'avenir est incertain, pour éviter de le déranger pour rien.
Je n'ai pas encore eu l'occasion de réaliser des projets de logiciels libres assez avancés.

@maiwann
En ce sens, c'est franchement plus simple quand le logiciel est développé par une boite, parce qu'au moins il y a un client qui a un besoin défini, et que la boite va (à priori) embaucher un designer dès le début, ce qui est bien entendu préférable comme (à priori) chacun sait.

@maiwann
Ensuite, parce que les designers que je connais se comptent sur les doigts d'une main de Schtroumpf amputée, et donc je me dis qu'iels doivent recevoir régulièrement plein de demandes de ce type et je ne me sens pas légitime de leur demander un tel service, parce que ces personnes sont indépendant·e·s - et qui plus est des ami·e·s - et j'aimerais qu'iels puissent vivre de leur taf comme moi bordel, mais je n'ai pas les moyen de les financer à ce stade de développement.

@roipoussiere Merci d'avoir formulé toutes tes inquiétudes / problématiques, ça m'aide beaucoup ! :blobreach:

@roipoussiere @maiwann Je pense que le soucis vient de là en fait. La grande majorité des projets libres sont initiés par des développeurs, qui répondent souvent à leurs propres besoins et leur permettent d'apprendre à développer. Nous avons donc pléthore de projets similaires auxquels le designer ne peut plus intervenir car il n'y a pas forcément le besoin.

Or si le designer intervient en tout début de projet, il peut en sortir une collaboration fructueuse sur un projet vraiment intéressant.

@roipoussiere @maiwann
Pour développer un peu mon propos, ce que je veux dire c'est que le.la designer travaille sur un projet bien avant les premières lignes de code. L'identification des besoins, les réponses choisies (aussi bien techniques que stratégiques), les premiers wireframes, tout ça rentre en compte dans la création d'un projet, et où le.la designer a une place importante, autant que le.la dev.

L'objectif pour moi serait donc de créer des binômes dev/designer au début d'un projet.

@roipoussiere "bah quitte a déclencher des shit-storms :" ça m'inquiète que ton message commence comme cela, de quel type de "shit-strom" tu avais peur ? Ca m'intéresse de savoir, que je sois concernée ou non :)

@maiwann Ah oui j'ai dit ça parce que ça semble assez récurent quand on donne un avis un peu tranché sur le design dans le libre, genre :

designers : "les logiciels libre de design ne sont pas pratique" -> libristes : "meh vous faites aucun effort, blabla"

libristes : "les logiciels libres pourraient être utilisés professionnellement" -> devs : "quand c'est le cas on est pas mieux payés, blabla"

devs : "oué les designers vous contribuez pas" -> designers : "oui lol c'est pas évident, blabla"

@maiwann ama, les problèmes sont identiques qu'avec un projet pas libre que ce soit d'un point de vue technique ou humain.

Sur caliopen la difficulté a été de suivre une ligne directrice; les individualités sont fortes et il a été impossible de ne pas repartir "from scratch" à chaque changement de membre d'équipe.
C'est valable pour chaque corps de métier (back/front/design)

@dey Je proteste. Je passe un temps certain à essayer de me glisser dans ta logique sans tout casser. ^^ @maiwann

@maiwann Le plus couramment croisé ici est l'absence de sensibilité pour le libre, voire d'intérêt tout court. Cas typique : designer volontaire pour participer bénévolement aux projets, mais exploitant des ressources sans suivi des droits, menant les travaux dans des logiciels sous licence privatrice quant au produit, et refusant de revenir sur le travail sous prétexte que la licence est un problème de développeur.

@maiwann Ce qui me viens à l'esprit naivement : un manque de connaissance du sujet et de son importance, et un manque de contextes dans lesquels interagir parler de design et interagir avec des gens dont c'est le métier / la passion ?

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !