Suivre

réflexion violences conjugales 

J'ai partagé la vidéo montrant un signe informant qu'on est victime de violence. Mais je m'interroge sur l'intérêt : Souvent le problème c'est pas de trouver une façon d'informer quelqu'un, non ? C'est déjà de réaliser qu'on est victime de violence / qu'on est en danger / qu'il faut qu'on s'éloigne / savoir comment s'éloigner…

· Web · 2 · 3 · 3

réflexion violences conjugales 

Informer quelqu'un de proche "Je suis victime de violence " ça me semble même dangereux, que va faire la personne ? Dans le meilleur des cas si elle fait pas de conneries, elle…vient nous voir pour qu'on puisse venir chez elle ? Ou pour me prendre à part histoire de discuter de quelle orga mettre en place pour s'éloigner en sécurité ?

Parce que si elle appelle les flics, ou si elle vient pour défoncer le conjoint, ça va juste retomber sur la victime et être pire…

Afficher le fil de discussion

réflexion violences conjugales 

Bref, tout ça pour dire qu'à mon avis, faire croire que le problème c'est qu'on a pas d'outils pour informer discrètement quelqu'un du problème, c'est rediriger le problème sur la victime, car une fois qu'elle a l'outil, c'est facile, elle n'a qu'à prévenir non ?

Afficher le fil de discussion

réflexion violences conjugales 

Ben NON la chose compliquée dans les violences conjuguales c'est de réaliser qu'on est dans ce cercle et qu'il faut en sortir, et savoir comment en sortir de la façon la plus sécurisée possible. Pas "juste" pouvoir donner l'alerte.

(j'allais écrire "en sortir en sécurité mais LOL c'est pas possible actuellement).

Afficher le fil de discussion

réflexion violences conjugales 

@maiwann Si je dois me baser sur mon expérience familiale, ce qui fait qu'on ne s'en sort jamais c'est simplement qu'on est pas pris en charge.
Que la seul alternative c'est d'être seul sans le sous, sans infrastructure ou moyen de survivre et d'envisager un avenir.
Il faut pas se leurrer très peu de personnes sont prête à être une charge pour leur proches et même si des associations ou des numéros existent ou même on peut se confier le pas ne sera jamais franchis

réflexion violences conjugales 

@maiwann C'est pour ça qu'il est dommage que seule la vidéo tourne, afin si c'est bien celle que je pense car la fondation Canadienne qui l'a diffusé à la base a une page dédié à cela : canadianwomen.org/fr/appel-a-l

Après, le gros souci aussi, c'est qu'il y a plusieurs gestes existants et la plupart sont ignorés de beaucoup de monde, sans parler que ce n'est à mon avis pas facile pour la victime d'arriver à essayer de sortir de ce cercle vicieux.

réflexion violences conjugales 

@maiwann Après, reste aussi l'aspect technique qui n'est pas forcément accessibles à tous et toutes. Car il faut que la personne sache faire un appel vidéo mais aussi que la personne qui reçoit l'appel soit en mesure de le recevoir.

Bref. Même en sachant, reste la réaction que l'on peut avoir quand ça touche une personne proche...
C'est bête mais si on arriverait peut-être à être rationnel pour Madame X qu'on connait pas, c'est souvent différent avec des proches.

réflexion violences conjugales 

@maiwann A titre d'exemple, ma soeur qui travaille dans le médical sait gérer des situations hyper stressantes mais pas si ça concerne sa famille où le stress la ronge carrément.

Donc sujet difficile au fond mais ça reste quand même bien d'avoir de la com et surtout des infos dessus. Honnêtement je serai perdu si ça devait arriver 🙀

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !