Suivre

Bonjour ! Aujourd'hui je vais commencer à partager une série de pouets (avec le tag ) sur des en et . Les articles seront la plupart du temps des articles récents tiré de arxiv.org (section -ph) mais aussi parfois des articles de plus vulgarisés. A priori ça portera principalement sur la formation des et la vie des .

N'hésitez pas à poser des questions basiques ou complexes sur les sujets abordés :)

· · Web · 2 · 6 · 2

Et pour débuter cette série une article frais du jour intitulé "A Comparison of Star-Forming Clumps and Tidal Tails in Local Mergers and High Redshift Galaxies", c'est à dire "Une comparaison en les amas de gas où se forment les étoiles et les queues de marées dans les galaxies proches en train de fusionner (avec d'autres galaxies) et les galaxies à décalage vers le rouge élevé (c'est à dire lointaines).

L'article est dispo ici :
ui.adsabs.harvard.edu/abs/2020

Afficher le fil de discussion

Bon je pense qu'if faut commencer par donner un peut de contexte.

Une c'est un amas de gas , d'étoiles, de poussière et probablement de matière noire lié par la gravitation. La notre s'appelle la Voie Lactée.

Les galaxies peuvent être proches ou loin. On mesure la distance des galaxies lointaines grâce au , ou décalage vers le rouge en français. Cela consiste à mesurer le décalage en fréquence de la lumière reçue.

fr.wikipedia.org/wiki/Galaxie
fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9c

Afficher le fil de discussion

Point important, du fait du temps de propagation de la , un (noté z) grand correspond aussi à des galaxies plus jeunes (on observe dans le passé).

Parfois quand elles sont suffisamment proches, deux (ou plus) galaxies peuvent fusionner. Quand les galaxies sont de tailles comparables, cela déforme les galaxies et donne naissances à des structures caractéristiques appelé queues de la marée (tidal tails en anglais).

Afficher le fil de discussion

Les galaxies lointaines (high-redshift) quand à elles ont des structures différentes des galaxies proches. Elles sont plus grumeleuses (clumpy en anglais) et irrégulières, et la dispersion de vitesse y est plus importante.

Comme elles sont loin, on voit peu de détails, donc c'est difficile de comparer avec ce que l'on connaît des galaxies proches.

Afficher le fil de discussion

Les auteurs de l'article se demandent en particulier si les clumps (les grumeaux de gaz) ressemblent à ceux des galaxies proches, c'est à dire sont divisés en régions de plus petites taille où se forment les étoiles.

Aussi ils envisagent la possibilité que certaines de ces galaxies lointaines soient en fait le résultat de la fusion de deux galaxies, malgré le fait que les structures que l'on observe habituellement en cas fusion n'y soient pas visible (comme les bras de marée).

Afficher le fil de discussion

Comment procèdent-t'ils ?

Les auteurs utilisent des observations de 7 galaxies proches en train de fusionner et dégradent les images pour voir à quoi elles ressembleraient si elles étaient plus loin.

Pour dégrader les images, ils appliquent un flou gaussien (pour simuler une mauvaise résolution spatiale), pixelisent l'image et ajoutent du bruit.

Afficher le fil de discussion

En comparant ces images avec celles de vraies galaxies lointaines, il trouvent un assez bon accord. De plus pour un redshift simulé suffisamment grand (donc un éloignement simulé grand), les bras de marées ne sont plus visibles.

Cela a deux conséquences :
1. Les galaxies lointaines ne sont peut-être pas si différentes des galaxies en fusion locales
2. Certaines galaxies lointaines qu'on croyaient isolées sont peut-être en train de fusionner avec une autre.

Afficher le fil de discussion

Ces résultats impliquent une plus grande précaution lorsque l'on interprète des observations de galaxies lointaines.

Bilan de l'histoire : comme souvent en et en , la façon dont on observe (ou simule) des objets est importante pour interpréter ce que l'on voit. Peut-être même que c'est vrai aussi dans la vie de tous les jours ;)

C'est fini pour aujourd'hui, je vous rappelle l'adresse de l'article : ui.adsabs.harvard.edu/abs/2020

Afficher le fil de discussion

Je refais la traduction du titre :

« Une comparaison des amas de gaz où se forment les étoiles et des queues de marées dans les galaxies proches en train de fusionner (avec d'autres galaxies) et les galaxies à décalage vers le rouge élevé (c'est à dire lointaines) »

C'est à dire qu'on compare les galaxies proches avec les galaxies lointaines, et qu'on s'intéresse particulièrement aux amas de gaz et aux queues de marée.

La suite du fil est ici framapiaf.org/web/statuses/105

Afficher le fil de discussion

@nooe Merci Noe pour cette petite séquence d'astrophysique : c'est cool.
çà me rappelle une conf très inétressante de lIAP sur le sujet d'ailleurs :

canal-u.tv/video/iap/les_galax

Tu ferais pas des petites session live de temps en temps par hasard ? çà pourrait être cool, sur une instance Jitsi par exemple.

@nooe et en pré-organisant la session sur Mobilizon of course... Total Fediverse !
Ici par exemple : rdv.tedomum.net/

@sensor56 Merci pour le lien je ne connaissait pas canal-u.tv

Pour les sessions live pourquoi pas mais sans doute pas tout de suite :)

@nooe Super intéressant ! Merci pour ce thread 🙂

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !