Ça me fait tellement de bien de retrouver la Drôme. Les orages des derniers jours lui donnent une teinte laiteuse.

Deux devantures en bordure de voies ferrées, à 1km d'écart l'une de l'autre : « tout va bien » et « soyez prudents, l'accident nous guette ».

Le passage de la fleur au(x) fruit(s) de la Nigelle de Damas. On dirait qu'elle attire surtout un certain type de bourdon.

Sur le chemin retour, premier rendez-vous avec mon "sit spot". Un endroit récurrent où je m'asseois et ne fais rien.

La est laiteuse, il pleut fort au loin.
Un géant est tombé avec les pluies et vents récentes.

Le passage de la fleur au fruit me fascine. 🌼🐝🍓

Hier il y avait une réunion à Die à propos d'une charte de participation citoyenne. 5 tablées (social, transition énergétique, transparence, et 2 que j'ai oublié) pour faire émerger des engagements communs aux listes municipales pour la Biovallée

Sur le chemin retour, j'ai profité de la voiture empruntée via l'association d'auto-partage pour aller récupérer des bières de la Ferme des Volonteux, brassée en coopération avec la Brasserie de la Pleine Lune .

Trop drôle : la personne en caisse est celle qui a emprunté la voiture de A avant moi !

Petite virée pour découvrir la bricothèque de Montmeyran (gérée par l'atelier de bricolage collectif de Valence).

Achats de matières (tissus, métal, pièces, outils) à prix libre et conscient.

Je suis reparti avec de quoi me faire une étagère à livres, 2 planches à découper et quelques spatules en bois.

En ce moment j'ai mes pensées et mes affaires éparpillées un peu partout dans la maison.

J'aime bien ce que reflète les trucs "rangés en bordel" et j'avais envie de vous envoyer des bonnes vibes. 💟

Pas encore de machine à laver à la maison par contre on vient de récupérer une cuve de 1000L pour récupérer l'eau de pluie 🌧️✌️

Prochaine étape, la connecter à la gouttière.

Deux de mes choses favorites en ce moment c'est de me lever à l'aube, avec le chant des oiseaux.

Et de discuter au bord de la rivière avec une bière artisanale du coin. De verbaliser mes peurs. De laisser couler mes larmes. De me laisser porter par l'écoulement de l'eau.

🏞️

Aujourd'hui j'ai appris à me servir d'une fraiseuse numérique. Je suis arrivé en me sentent nul en bricolage. Je suis reparti avec une planche à découper.

(l'autre apprenti à conçu une pancarte pour le prochain rassemblement June/G1 dans la Drôme)

Et avec l'envie et la capacité de réaliser mes propres meubles à partir de chutes de bois et de scieries du coin. 💓

Après avoir dévoré « L'art de raconter les expériences collectives » de Benjamin Roux, je découvre les travaux de Saül Alinsky.

Début de la lecture de « une société sans école » d'Ivan Illich.

💻🌳 Le spot travail de l'après-midi, entouré par les chants d'oiseaux et le doux bruit de la rivière.

Afficher plus
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.