La pollution de l'air fait encore plus de 300.000 décès par an dans l'UE

La pollution aux particules fines a provoqué 307.000 décès prématurés dans l'Union européenne en 2019 selon un rapport de l'Agence européenne de l'environnement publié lundi. D'après cette étude, plus de la moitié de ces vies pourraient être sauvées si les 27 pays membres respectaient les nouveaux objectifs de qualité de l'air récemment fixés par l'OMS.

sciencesetavenir.fr/nature-env

Suivre

Entre 2018 et 2019, leur nombre est passé de 346.000 à 307.000. Une baisse qui s'explique par des conditions météorologiques favorables mais surtout par l'amélioration progressive de la qualité de l'air.

Si on est optimiste ça progresse.

· · Web · 0 · 0 · 0
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !