Écrire un logiciel libre, héberger des emails, créer un service en ligne… ça se transforme vite en une responsabilité « à perpétuité ».

Ça commence par calmer une petite irritation du quotidien… et 15 ans plus tard il faudrait toujours être en train de suivre les modifications dans les bibliothèques de code qu'on a utilisé.

Peut-être qu'on gagnerait à penser des stratégies pour en sortir dès le départ ?
Mais l'idée de faire un plan sur 10 ans avant d'écrire 20 lignes de code ne fait pas envie…

@lunar Tu verrais quoi comme pistes de réflexion pour ces stratégies ?

Je me pose aussi ce genre de questions (gouvernances, responsabilités des dévs envers leurs utilisateurs, travail gratuit, …) mais j'ai pas énormément d'idées réalistes pour l'instant.

@mathieu
Si on savait mieux faire l'inventaire de nos responsabilités actuelles et ne pas se lancer dans de nouveaux trucs sans transmettre ou arrêter les anciens, ça serait un bon début.

Il faudrait que je sorte d'un certain nombre de trucs, et je n'ai actuellement même pas le temps de le faire proprement !

@lunar Du coup, je te propose qu'on se mette à travailler sur ce sujet, comme ça tu auras un truc de plus à faire, donc encore moins de temps pour sortir proprement de tes anciennes responsabilités. 😝

Suivre

@lunar @mathieu

Moi je suis chaud (et j'ai quelques idées :P )

Mathieu, on en reparle lors d'un prochain atelier ?

@pyg @lunar On peut. C'est quand le prochain à Lyon ? 🙂

@mathieu @lunar

pas encore fixé (et pas encore remis du dernier ;) )
Et c'est @bnjbvr @Gavy et @quentind qui gèrent, hein

Mais y a sans doute moyen d'en refaire un avant juillet.

@pyg

@mathieu @lunar @bnjbvr @quentind

Je confirme, dans la mesure du possible (= dispos des membres Framasoft), on tente d'en refaire un en juin. ;-)

@Gavy @pyg @lunar @bnjbvr @quentind en juin il est très peu probable que je sois disponible. 😞

Heureusement il y a plein d'autres mois après ça 😅

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.