Suivre

"Tout ce qui nous effrayait du communisme – perdre nos maisons, nos épargnes et être forcé de travailler pour un salaire minable sans avoir de pouvoir politique – s’est réalisé grâce au capitalisme."

Bernie Sanders.

@qwerty
C'est normal le capitalisme et le communisme sont frères ennemis, le capitalisme étant à bout de souffle puise dans le communisme. D'où les , ou le mouvement à qui demandent autres choses.

@zoulou4556 @qwerty hmm je ne vois pas tellement où il puiserait dans le communisme, si tu fais référence aux régimes totalitaires qui se réclament du communisme, là pourquoi pas

@qwerty "L’anthropologue David Graeber a montré quant à lui que le système néolibéral produit et fait vivre une gigantesque bureaucratie (juristes, arbitres, normes, paperasses), finalement largement plus étendue, coûteuse et étouffante que celle des anciens pays socialistes…" (blogs.mediapart.fr/maxime-coch)

@fracolo
Le problème ne serait il pas le jacobinisme ? Quand t'es profession libérale, il y a toujours l'impression que les élections consistent à choisir la couleur du parti qui va me dire comment penser, et qui va, par un "choc-de-simplification-parceque-ceux-d'avant-n'avaient-rien-compris" multiplier la paperasse façon factorisation...
Du coup pas convaincu par aucun parti ni doctrine, car tout cela semble manquer d'agilité et de resiliance. Leur incapacité à douter est fascinante...
@qwerty

@turlup1 @qwerty
Le jacobisme (dans son sens atuel) est en effet le problème (ou le symptôme?).
Il me semble que presque tout le monde attend beaucoup de l'Etat (jocobin): Préserver sa santé, protéger son patrimoine, préserver son emploi, préserver sa liberté d'entreprendre, éduquer ses enfants, protéger le pays d'agressions extérieures, etc..
Et tout ça, au moindre coût.
En informatique, lorsqu'on décide de créer une application qui doit tout gérer, on créé petit à petit une usine à gaz !

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.