Suivre

NANTES : ELLE DÉNONCE DES VIOLENCES POLICIÈRES, ELLE EST INTIMIDÉE PAR LE CHEF DE LA POLICE

Les faits, graves, se sont déroulés le 5 janvier dernier à Nantes. À la fin de la manifestation des Gilets Jaunes, le centre-ville est saturé de gaz lacrymogène. Les derniers manifestants se réfugient dans un fast food du Cour des 50 Otages pour échapper au nuage de gaz extrêmement concentré.

@davduf

Nantes Révoltée facebook.com/Nantes.Revoltee/p

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !