Suivre

Jouer à .

Lire 3 paragraphes.

Devoir ouvrir 4 fois son dictionnaire d'anglais pour comprendre les descriptions.

Et après on va nous dire que les jeux vidéos, c'est pas de la culture.

@sebsauvage
Ça me rappelle quand je jouais à Y's (un RPG) sur Master System à 10 ans et que j'avais pas encore commencé l'anglais à l'école: merci le dico!

@Fabimaru
Moi c'était Indiana Jones and the fate of Atlantis qui m'a permis d'apprendre l'anglais, suivi de la saga space quest.

Mais même si j'estime avoir un bon niveau d'anglais, là, j'ai du mal aussi😅
@sebsauvage

@sebsauvage Jolie police de caractère à chasse fixe. Connais-tu son nom ?

@sebsauvage Merci (elle ne s'y trouve pas. Je pense que c'est une police un peu plus spécifique. Note l'allure du « g » ou du « a ».)
En tout cas je la trouve pas mal 🙂

@sebsauvage Via un lien derrière ton lien, il me semble que c'est de la « Source code pro », au détail près du « g » que je ne trouve pas tout à fait identique, dans la hauteur. Mais je pense quand même que c'est elle à 99 %

fr.wikipedia.org/wiki/Source_(

@sebsauvage Après tes premières heures de jeu, tu en penses quoi ?

@aceawan
Dur.
Mais gros potentiel (sans compter les mises à jour hebdomadaire)

Par contre, c'est dans un anglais très riche, du coup dur dur quand tu n'a pas l'anglais comme langue maternelle.

Dommage parce que justement le soin extrême des descriptions fait partie de la richesse du jeu.

J'ai peur de ne pas avoir assez de temps à y consacrer pour m'y investir vraiment et profiter vraiment du jeu.

@sebsauvage Je pense que je vais attendre un peu avant d'investir, si ça me frustre trop, il risque de stagner dans ma bibliothèque steam pour l'éternité. Dans le genre RPG avec de l'anglais très soutenu et une ambiance steam punk, je te conseille sunless sea et sunless skies, c'était très bon aussi.

@sebsauvage Bordel, même moi qui suis habitué·e à l'anglais relou des IF je suis perdu·e par moment…

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.