@sebsauvage

Il reste juste à montrer scientifiquement la pertinence de la protection de groupe.

Il reste juste à montrer que vacciner tout le monde plutôt que ceux qui sont susceptible d'avoir des complications des maladies est pertinent au niveau de la santé publique.

2 petites études scientifiques sérieuses et tous les arguments des antivaxx tombent.

Bizarre qu'en 50 ans personne n'a montré ces 2 simples faits.

@herve_02 @sebsauvage Grosse flemme de chercher des etudes que tu liras pas anyway.

Et regarde ça, y a rarement des gens d'aussi bonne foi que ce type.

https://www.youtube.com/watch?v=y_Is5iNwGpA


Stp, faut pas dire des bétises pareils.

@marsxyz @sebsauvage
Et bien moi je n'ai pas eu la grosse flemme et j"'ai cherché et cherché.
J'ai lu tout plein de choses.
Je n'ai rien trouvé. Je pourrais discuter des heures sur la vaccination, épidémiologie, santé publique, pression de sélection, remplacement, décalage de temporalité, je pourrais montrer des études qui posent des questions qui ne sont pas adressés. Je pourrais chercher les études sur l'usage des sels d'alu.. qui n'existent pas.

Dire des bétises ?

@marsxyz @sebsauvage

A un moment, il faut s'instruire avant de donner des leçons.

@herve_02 @sebsauvage Ah je suis d'accord faut s'instruire, et mon petit doigt me dit que tu ne l'es pas sur ce sujet. (Et c'est pas grave, mais faut arrêter de raconter des cracs sur internet.

@marsxyz @sebsauvage
Ton petit doigt, tu peux te cacher derrière.

Pointe juste une étude sérieuse sur la protection de groupe "hurd protection"

Moi je peux te pointer une étude de 15 ans, en chine, sur la rougeole (measle) qui montre que
1 - la vaccination protège de manière limité dans le temps (on se dit qu'au bout de 25 ans, on n'est plus protégé)
2 - qu'il n'y a pas de différence notable entre 1 injection et 2 injections..

mon petit doigt me dit que tu ne fais que relayer sans savoir

@marsxyz @sebsauvage

Allez une petite lecture avant de venir donner des leçons

Duration of immunity following immunization with live measles vaccine: 15 years of observation in Zhejiang Province, China.

ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage
Je crois que tu extrapoles un peu les résultats : l'étude ne dit pas que la vaccination protège de manière limité dans le temps. Elle dit que, statistiquement, elle protège au moins 15 ans (durée d'observation). Seuls 15% des sujets on un taux non observable de HI, sans que ça ne remette en cause l'immunisation.

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage Pour ce qui est de la double injection, effectivement, il n'y a une augmentation que limité dans le temps du nombre d'anticorps, avec un retour assez rapide au taux avant la 2ème injection. Toutefois, l'auteur suggère (c'est pas explicite, c'est pas un papier d'histoire) que c'est du au fait que le taux de succès après une injection a augmenté à mesure que les conditions de production des vaccins se sont amélioré.

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage L'auteur suggère donc qu'effectivement, une deuxième dose de ce vaccin n'est pas nécessaire pour la plupart des sujets. Il suggère donc d'avoir une deuxième injection à base de virus vivant atténué, en espaçant plus les injections.

@Bromind @marsxyz @sebsauvage

Ce qu'en terme de santé publique cela veut dire c'est que la ré-immunisation se fait au contact de la rougeole et donc soit il faut qu'elle circule, soit il faut qu'on la réinjecte.
si ion croit aux fadaises de la protection de groupe (plus de 95%) il faut une injection tous les 8-10 ans. quelles études sur les risques de ces injections répétées ?
Regardons les ages des gens qui font une complication aujourd'hui... et tirons les conclusions.

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage En l'occurence, dans l'étude, il est spécifié que la cohorte n'était pas en contact (non controlé) avec le virus : « These two cohorts were not in contact with known wild measles virus over the whole observation period ». Donc, en particulier, qu'il n'y a pas besoin que le virus reste en circulation pour garantir l'immunisation.

Pour ce qui est des complications, ça n'est pas abordé dans l'étude.

@Bromind @marsxyz @sebsauvage

L'étude montre juste que
1 - la deuxième injection ne sert à rien.
2 au bout de 15 ans, il y a déjà 15% qui ne répondent plus.

Elle ne montre RIEN de plus.

Donc pourquoi une deuxième injection ? piff ou science ?
Donc comment protéger ceux qui ont 30 ans ? Voila des questions intéressantes que cette étude montre.

Ensuite il y a d'autres questions mais ;e format est trop court et de toute façon, cela ne vous intéresse pas. Vous ne voulez juste que défendre

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage Le (1) est vrai sur le long terme, le (2) est manifestement faux au vu de ce qui précède. Pourquoi une deuxième injection ? Pour des raisons historiques principalement : « Reimmunization may overcome the problems of failure to seroconvert. Since lyophilized vaccine completely replaced liquid measles vaccines in 1985 in China, and the cold chain has been progressively improved, administration of impotent vaccine has become less of a problem. »

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage L'étude ne remet pas en question la protection après les 15 ans. Il n'est pas rationnel de supposer que la protection des personnes ayant été vaccinées il y a plus de 30 ans n'est plus efficace. La démarche scientifique (qui semble te tenir à coeur), c'est d'abord vérifier les faits (est-ce qu'il y a protection ou pas), avant de chercher à résoudre un problème dont on ignore même l'existence.

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage Effectivement, ce papier laisse des questions ouvertes. C'est un papier, qui a donc vocation à répondre à une seule question, en l'occurence : « Est-ce que la vaccination contre la rougeole (dans les conditions ennoncées dans le papier) protège pendant au moins 15 ans ». Réponse : oui dans le cas observé.

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage Je me contenterai de papiers publiés avec comité de relecture. Ça ne garanti pas l'absence d'erreur, mais c'est un premier filtre.

@Bromind @marsxyz @sebsauvage
C'est dommage de ne pas lire le papier de CMT qui ne fait que reprendre les résultats d'études (en les sourçant préciséments) afin d'avoir une vision d'ensemble et pas seulement des petits bouts de trucs qui ne servent à pas grand choses en terme de santé publique

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage Je ne lis pas l'article de blog de CMT, parce que c'est un article de blog.

Tout ce que j'ai fait, c'est passer 5 minutes à lire un papier que tu présentais. 5 minutes qui ont suffit à mettre en évidence le manque de rigueur dans ton analyse et l'interpretation abusive que tu en faisais. Je n'ai pas vocation à faire de même pour tous les papiers que tu présentes. Oui, un vaccin n'est pas parfait, mais il n'y a rien de mieux.

@Bromind @marsxyz @sebsauvage

Non c'est un mensonge. Je n'ai pas fait d'interprétation abusives. TU as décidé que ce qui n'est pas montré va dans ton sens.

L'article dit
1/ que la deuxième dose est inutile.
2/ à 15 ans 15% sont non protégés.

Rien d'autre. Cela veut dire que vacciner tout le monde ne permet pas pas d'atteindre le mythe des 95% .
Cela veut dire qu'il FAUT que virus sauvage circule.
Et c'est confirmé dans les études cités dans le "blog" qui vaut mieux que la vidéo.

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage Pour la dernière fois, car j'ai déjà passé assez de temps là dessus : il te faut plus de rigueur pour distinguer de quoi on parle. Après 15 ans, il y a effectivement 15% qui on un taux de HI négligeable, ce qui ne dit rien sur le taux de NT, qui permet la protection.

1/2

Afficher plus

@Bromind @marsxyz @sebsauvage

LOL

L'étude montre qu'en absence de ré-injection le taux d’anticorps chutent au bout d'un certain temps.

Pourquoi _décider_ que cela continue à protéger ?

Il faudrait le montrer non ? plutôt que de dire "rien ne montre que".

Rien ne montre que on est encore protégé lorsque plus d'anticorps.

Si la deuxième dose ne sert à rien, en quoi ceux qui ont une seule dose sont "mal" vaccinés ?

Et de fait combien des cas de rougeole ont eu au moins 1 dose ?

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage Exactement, il faut le montrer. L'étude en parle : « A total of 82% of the children who had no measurable HI antibody 1-5 years later, still had detectable levels of neutralizing antibody (9). » Le « (9) » indique que le fait est démontré dans l'étude référencée 9 à la fin du papier. Donc, 85% des sujets ont un taux inferieur au taux détectable en anticorps HI, mais présentent toujours un taux détectable d'anticorps neutralisants.

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage La deuxième dose n'apporte pas une meilleure protection chez les personnes correctement vaccinées. En revanches, chez les personnes dont la première dose a échoué (par exemple, le vaccin a mal été préparé, stocké, etc... ce qui arrive de plus en plus rarement d'après l'étude), c'est un backup. Il est de moins en moins nécessaire du à l'amélioration des conditions de préparation, etc... Le papier ne traite pas de cas ayant été malade après 1 dose.

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage Tout le mérite est pour toi, qui a pris le temps de chercher le papier, je n'ai fait que le lire ;-)

@Bromind @marsxyz @sebsauvage

(on attribue au vaccin une séroprotection qui est en réalité due aux infection inapparentes dues à une persistance de al circulation du virus)
ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/227854

@Bromind @marsxyz @sebsauvage

D’autres études de séroprévalence faites dans différents pays européens grâce à des banques de sérum, montrent que une très haute couverture vaccinale ne signifie pas nécessairement que la population est protégée.
1/2

@Bromind @marsxyz @sebsauvage
Un pays comme la Lettonie qui a débuté la vaccination contre la rougeole très tôt, fin des années 60 et qui a un taux de couverture vaccinale élevée, de 97%, a aussi la plus importante proportion de sa population (jusqu’à 40% selon les tranches d’âge) qui n’est pas protégée par des anticorps.

ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/

@Bromind @marsxyz @sebsauvage

C’est pourquoi certains auteurs, notamment nordiques, s’inquiètent du risque que l’interruption durable de la circulation du virus puisse laisser sans protection une proportion croissante de la population adulte et de très jeunes nourrissons qui ne peuvent pas être vaccinés

ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/966779

ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/190221

@Bromind @marsxyz @sebsauvage

Le problème est également que la partie de la population que le vaccin laisse sans protection est la partie la plus à risque, à savoir, les jeunes nourrissons, les personnes immunodéprimées, mais aussi les adultes, chez qui les anticorps tendent à décliner et pour qui il n’y a pas de rappel possible. Et que, parmi ces adultes, il y a plus de personnes à risque de complication de la rougeole.

@Bromind @marsxyz @sebsauvage
Bien sur j'extrapole.

Ce que le truc dit c'est qu'au bout de 15 ans 15 % des sujets ne répondent plus. (c'est en augmentation).

Ce que je vois c'est que vous faites dire à l'étude ce qu'elle ne dit pas. Parce que vous CROYEZ comme un acte de foi à l'acte vaccinale.

Donc même ceux qui n'aurait pas un taux observable de HI serait encore immunisé ? Si tel était le cas, l'immunité de vient pas de l'HI et le dogme vaccinal en prend un coup dans la g*

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage Non. « About 85% of the vaccinees still had detectable HI antibody titres 15 years after primary immunization. However, even when the HI titres decreased to undetectable levels this did not imply that they had lost immunity to wild measles virus. ». Ça ne dit pas qu'ils ne répondent plus, ça dit juste qu'ils n'ont plus un taux détectable d'anticorps, tout en restant immunisé (82% dans la phrase qui suit). L'absence de taux observable n'est pas l'absence d'anticorps

@Bromind @marsxyz @sebsauvage

NON c'est un mensonge.

Cela dit qu'il n'y a plus d'anticorps détectables. POINT.

Cela ne montre pas qu'ils sont immunisés. Pour savoir s'ils sont immunisés, il faut les mettre en contact avec le virus ET en même temps mettre des non immunisés en contact et regarder le taux de malades et le taux de complications dans les 2 populations.

tout le reste est de la propagande.

Soit vous faites de la science, soit de la religion, mais pas les 2.

@herve_02 @marsxyz @sebsauvage L'étude va à l'encontre de ce que tu dis : « A total of 82% of the children who had no measurable HI antibody 1-5 years later, still had detectable levels of neutralizing antibody (9). Epidemiological investigations corroborated this evidence [...] »

Je ne fais pas de la religion, ni de la science. Je ne fais que citer l'étude que tu as apporté.

@marsxyz @sebsauvage

La video est du niveau de cours de svt collège.

Il n'explique même pas que les marqueurs d'immunité sont différents si on a été vacciné, si on a attrapé et guéri et si on est en cours d'infection....

Sérieux... je veux bien discuter, mais faut sortir du niveau collège.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Mastodon est un réseau social utilisant des protocoles Web ouverts et des logiciels libres. Tout comme le courriel, il est décentralisé.