Mon fils (5 ans) nous réveil au milieu de la nuit. Je le retrouve en train de pleurer assis dans son lit. J'entame alors la série de questions habituelles :

- Tu as fait un cauchemar ? Non
- Tu as peur du noir ? Non
- Tu as trop chaud ? Non
- Tu as mal quelque part ? Non

... Bon qu'est ce qu'il y a alors ? Pourquoi tu pleure ?

"Je suis fatigué"

Souvenez vous, être parent peut s’avérer très nocif pour la santé mental. Vous êtes prévenu.

@sebsauvage @hoper pas étonnant qu'il soit crevé cet enfant, qu'est ce que c'est que cet interrogatoire en pleine nuit ! :troll2:
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !