Suivre

Ils auraient eu la peau plus sombre, ça aurait été des "terroriste", mais là ils ont la peau claire, alors ce sont juste des "sympathisants".

Bon le fait qu'il aient un missile air-air et des armes automatiques ça ne fait pas d'eux des terroristes, bien sûr. Juste des "sympathisants".

(Et c'est pas Valeurs Actuelles ou Le Figaro, hein. C'est France Info.)

Racisme systémique.

@sebsauvage

Ils peuvent être trafiquants d'armes et ne pas préparer d'attentats.

Surtout qu'un missile air-air, ça ne sert à rien pour des terroristes.

À ce stade, ça me paraît honnête comme présentation de l'information.

@Torrone

Et les missiles et les armes automatique, c'est pour la chasse à la perdrix ?

Soyons clair: ils auraient été arabes avec juste un couteau, ils auraient été qualifiés de terroristes.

@sebsauvage

Un seul missile air-air qu'ils cherchaient à vendre.

Pour les fusils, ils ont combattu dans le Donbass. C'était certainement pas avec des lance-pierre.

Bref, ça ne parle pas un seul instant d'un projet d'attentat.

@Torrone @sebsauvage

Il y a de l'explosif et du carburant qui est aussi explosif à récupérer dedans...

@dj

L'explosif est muratisé, c'est à dire traité pour résister aux chocs et incendies en plus d'être optimisé pour son usage (air-air donc dispersion de shrapnels). Il faut être expert pour s'en servir.

Le carburant, ça s'achète à la pompe.

C'est stupide de démonter un missile air-air pour un attentat lorsqu'il suffit d'acheter du gasoil et de l'engrais au commerce du coin pour un meilleur résultat.

@sebsauvage

@Torrone

Peut-être.

Mais on s'en fout de ce qu'ils sont CAPABLES de faire avec.

La question reste simple: Quelle peut bien être la finalité d'un missile, sinon faire du mal ?

@dj

@sebsauvage

Dans leur cas, le revendre pour financer leurs opérations comme dans le Donbass.
C'est le plus logique et c'est ce qu'ils s'apprêtaient à faire au moment de leur arrestation.

@dj

What the guy with the weird avatar ( @Torrone) says: the news agencies are simply relaying information that it was an economic crimes police unit that led the investigation, as opposed to a counterterrorism unit.

It doesn't take away from your point that, in general, terrorists are dark skinned people, as far as the media are concerned. That is at least one thing that #Reuters get right (they never use the term unless quoting)

@sebsauvage

@sebsauvage
sympathisants de la République de Gilead...

@sebsauvage ils ont aussi trouvés pas mal de symboles Nazi (comme des crois gammées).

Pourquoi cette pudeur dans les termes choisis ?

@sebsauvage

ça a dû jouer mais il me semble que le journal a surtout voulu éviter d'impliquer l'extrême-droite italienne dans son ensemble (à tord ou à raison), d'où le fait que ce soient des "sympathisants" de l'extrême-droite et don des '"terroristes d'extrême-droite".

L'islamisme, malgré sa très grande variété interne, n'étant pas traitée avec autant de précaution (cf les confessions de Twitter qui expliquaient qu'ils ont pu se débarrasser d'Isis et équivalent parce que personne ne se préoccupe de la liberté d'expression des barbus même non-violents), effectivement du fait qu'il s'agit d'une pensée politique issue de groupes subalternes, ils auraient effectivement été traités de terroristes islamistes, cela fait peu de doutes.

Je ne nie pas qu'il y aie racisme mais pas forcément là où tu le pensais.

@sebsauvage

Ce qui est priceless dans l'histoire c'est que la presse attribue ça à des "militants nazis ayant combattus aux côtés des... séparatistes, alors que la police italienne avait écrit en toutes lettres sur son site que c'était avec les milices de Kiev, ce qui est déjà nettement plus proche idélologiquement : sacrés farceurs.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Framapiaf est un service de microblog similaire à Twitter. Il est libre, décentralisé et fédéré. Il permet de courts messages (max. 500 caractères), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau sans publicité ni pistage.