Suivre

« L’Assemblée nationale vote à nouveau l’ouverture de la PMA à toutes les femmes »

leparisien.fr/societe/l-assemb

Alors ok c'est super. Sauf que.

Si deux femmes sont en couple, l'une ne peut pas donner ses ovocytes à l'autre. Par contre le don venant de femmes inconnues est autorisé.
On peut m'expliquer cette DÉBILITÉ ???
Bref... C'est une avancée, mais c'est pas terminé.

@sebsauvage Je suis aussi intéressé par l'explication. J'ai pas bien compris pourquoi le don restait interdit.

@dfgweb

En France la plupart des dons (sang, organes, sperme, ovocytes...) sont anonymes et le donneur ne sait pas a qui il/elle donne. À l'origine c'est pour empêcher le trafic d'organes (on ne peut pas acheter un organe a quelqu'un vu que la personne ne choisit pas le receveur). Je pense que l'interdiction de don d'ovocyte au sein d'un couple de femmes est une conséquence de cette approche.

(savoir si c'est justifié ou non dans ce cas est un problème complètement différent)

@sebsauvage

@dfgweb

J'ai oublié le plus important: le receveur aussi est anonyme pour éviter que le donneur ne puisse exiger quelque chose du receveur (par exemple dans le cas d'un don d'ovocyte/sperme un droit de regard sur l’éducation de l'enfant)

@sebsauvage

@sebsauvage

Je suis peut-être idiot, mais je n'arrive pas à comprendre l'intérêt d'un don de ce genre.
Je veux dire, c'est bien le même gamète non ? Ou alors c'est quand il y a double infertilité (l'une l'utérus, l'autre les ovaires) ?

@nartagnan
Imagine qu'une femme veuille porter un enfant avec les gamètes de sa partenaire (parce que cette dernière ne veut pas/ ne peut pas).

impopulaire/compliqué 

@sebsauvage

Si elle ne peut pas, là c'est effectivement un problème d'infertilité.
Si elle ne veux pas, c'est purement de la convenance, et du coup j'ai plus de mal.

Je ressent également une dissonance à dire que l'ADN de l'un des gamète est important mais pas l'autre, mais c'est sans doute + compliqué que ça dans les ressentis.

impopulaire/compliqué 

@nartagnan

J'ai *énormément* de mal avec ce terme "convenance".

Comme si c'était un "confort".

La PMA, techniquement, est quelque chose de très éprouvant. Il faut lire les témoignagnes.

Ce qui veut dire que l'enfant doit *vraiment* être désiré vue la volonté nécessaire.

Être désiré, pour un enfant, c'est ce qui peut lui arriver de mieux.

impopulaire/compliqué 

@nartagnan

Si on va sur ce terrain du "confort" ou de la "convenance", on arrête aussi les prescriptions de contraceptifs ? Après tout c'est juste du confort.

D'orthodontie ?
C'est naturel que la dentition se dégrade avec le temps.

D'oncologie ?
Les cancers se développent naturellement au vieillissement du corps.

impopulaire/compliqué 

@sebsauvage

Ce n'est pas ce que je dis, et je comprend que le terme te dérange.

C'est *justement* parce que c'est éprouvant que je m'interroge. Pourquoi une FIV plutôt qu'une simple insémination ? Pourquoi vouloir précisément l'ovule de A dans l’utérus de B, pour bien + cher et demandant une implantation (opération + éprouvante) ?

La seule raison non médicale que je vois c'est que "chacune ait participé", y en a-t-il d'autres ?

@sebsauvage
Il y a aussi que certains considèrent cela comme de la GPA déguisée.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Framapiaf

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !